Question - Cystite interstitielle

J'ai des douleurs au bas-ventre et des envies fréquentes d’uriner, le jour comme la nuit. Ces douleurs et ces envies d’uriner sont souvent très intenses, parfois insupportables, au point que cela m'empêche de sortir de chez moi. N'y a-t-il vraiment aucun traitement commeon me le dit ? Gisèle E. (Niort)


La cystite interstitielle est une maladie chronique inflammatoire sévère atteignant la vessie et qui apparaît essentiellement chez les femmes de type européen.
Contrairement à la cystite « ordinaire », la cystite interstitielle n’est pas causée par des bactéries et ne peut être diagnostiquée par une simple analyse d’urine (les tests sont stériles). Par ailleurs, ses symptômes ne disparaissent pas après un traitement parBonjour, j'aimerai savoir si vous auriez des informations sur la cystite interstitielle j'ai comme une lésion au niveAu de l'urètre après avoir chercher sur internet eh bien apparement j'ai lu partout qu'il n'existait pas de traitement à proprement parler antibiotiques car ce type de médicament est ici totalement inefficace.

Symptômes 

Considérée comme une maladie rare sur- tout parce qu’elle n’est pas diagnostiquée, la cystite interstitielle se caractérise par des douleurs de la vessie qui gagnent le périnée avec des envies impérieuses d’uriner tant le jour que la nuit car la ves- sie devient douloureuse même lorsque son remplissage est partiel. Les douleurs du bas-ventre sont soulagées par la miction. La cause de ces douleurs est une faiblesse de la muqueuse des voies urinaires qui se laisse traverser facilement par les acides et le potassium. Ceci provoque alors un épaississement inflammatoire chronique. Il faut bien sûr avoir consulté un urologue pour porter ce diagnostic, et avoir éliminé les autres causes de problèmes de la ves- sie (infection, polype, endométriose ou, chez l’homme, prostatite…).

Traitement

La première chose à faire est de proscrire certains aliments qui peuvent déclencher ces crises, notamment les tomates, les agrumes, les bananes et le café car ils sont trop acides ou trop riches en potassium.

On utilisera ensuite régulièrement des plantes ayant un effet favorable sur les inflammations de la vessie, notamment le thé de Java et la busserole.

Il est recommandé de prendre en parallèle des vitamines permettant la régéné- ration de la muqueuse vésicale, en particulier le rétinol et la vitamine D naturelles d’huile de poisson, les myrtilles et les carottes selon le protocole suivant :

  • pendant vingt jours : Orthosiphon TM (en pharmacie) avec une demi-cuillère à café de bicarbonate de sodium pour alcaliniser les urines. Le fait d’alcaliniser contribue également à améliorer l’inflammation mais il faut d’abord s’assurer de l’absence de germes urinaires (l’alcalinisation favorisant le développement des colibacilles) ;
  • puis les vingt jours suivants : Uva ursi TM (en pharmacie) et Orthosiphon TM à raison de 50 gouttes de chaque dans un même verre d’eau ;
  • Dès le début du traitement et pendant six mois prenez de la vitamine A et de la vitamine D3.


Ces conseils ne vous dispensent pas de consulter un thérapeute des médecines alternatives. Pour en trouver un près de chez vous, rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com

Pour accéder directement à une liste de naturopathes dans les plus grandes villes, cliquez sur un des liens ci-dessous.