• Vitamine D : une ressource santé insoupçonnée !

Vitamine D : une ressource santé insoupçonnée !

Une vitamine est une substance organique qui n'a aucune valeur énergétique, mais qui est pourtant indispensable au fonctionnement normal de l'organisme.


La vitamine D remplit notamment des fonctions bien spécifiques dans le métabolisme du corps.

La vitamine D et le métabolisme phosphocalcique

Le métabolisme du calcium et du phosphore n'est pas possible sans la vitamine D. Celle-ci a un effet hypercalcémiant, c'est-à-dire qu'elle augmente la quantité de calcium dans le sang. Son action se réalise au niveau de l'intestin, en favorisant l'absorption du calcium ingéré.

Elle diminue aussi la quantité de calcium éliminée par les urines. Tout le calcium récupéré est redirigé vers les os et les dents, pour préserver le capital en calcium de l'organisme. En effet, la trame tissulaire composant ces organes, les plus durs du corps humain, est essentiellement faite de calcium. C'est lui qui leur confère leur dureté. La vitamine D aide à la minéralisation de ces tissus en facilitant l'intégration du calcium dans la trame. La solidité de nos dents et des os n'est ainsi possible que grâce à l'action de la vitamine D.

La vitamine D et la sécrétion d'insuline

L'insuline est l'une des principales hormones qui régulent la glycémie. Sa sécrétion est en partie stimulée par la présence de vitamine D. En effet, les cellules du pancréas qui sécrètent l'insuline possèdent des récepteurs qui les rendent sensibles à l'effet de la vitamine D. C'est d'ailleurs l'une des pistes novatrices dans le traitement des diabètes. D'autant plus que la vitamine D potentialise l'action de l'insuline au niveau de ses cellules cibles.

La vitamine D et le système ostéoarticulaire

Les os et leurs surfaces articulaires contiennent 99 % de la quantité de calcium de l'organisme. Il faut savoir que si ce calcium reste maintenu dans l'os, c'est grâce aux effets de la vitamine D. Elle permet à l'os de capter les molécules de calcium circulant dans le sang. Ce calcium est ensuite utilisé pour synthétiser du phosphate de calcium.

C'est cette substance qui donne aux os toute leur dureté et leur permet de soutenir la charpente du corps. Ce rôle de la vitamine D s'illustre très bien chez les personnes âgées. Elles sont plus sujettes à faire des carences en vitamines D et, lorsque cela arrive, on assiste à une déminéralisation de l'os. C'est-à-dire qu'il perd le calcium qu'il contient. Apparaît alors l'ostéoporose, qui rend les os fragiles et plus susceptibles aux fractures pathologiques.

Vitamine D pharmacie

Quel est le rôle de la vitamine D dans la prévention des maladies ?

La vitamine D est maintenant considérée comme une véritable hormone, puisqu'elle agit sur presque tous les organes. Ceci explique son effet protecteur par rapport à certaines affections.

Prévient les maladies cardio-vasculaires

Des études ont montré une forte corrélation entre le faible taux de vitamine D et le risque de survenue d'évènements cardio-vasculaires majeurs et de décès par une affection cardio-vasculaire. Ceci s'explique par l'effet direct de la molécule sur le cœur et les vaisseaux.

Sur le cœur, la vitamine D module la multiplication des cellules cardiaques tout en stimulant leur contractilité. Pour ce qui est des vaisseaux, la vitamine D va stimuler la prolifération des cellules musculaires des parois vasculaires. Tout ceci va contribuer à avoir un système cardio-vasculaire plus efficace et moins enclin à l'artériosclérose.

Renforce le système immunitaire

Le système immunitaire est renforcé par la présence de la vitamine D, à tous les niveaux. En commençant par la stimulation du système immunitaire inné. Elle assure la prolifération des macrophages et des cellules dendritiques, qui représentent les agents de première ligne en cas d'agression microbienne.

De plus, le système immunitaire adaptatif est optimisé par la multiplication de lymphocytes T2. Ces derniers vont participer, entre autres, à la production d'anticorps par l'organisme contre un microbe spécifique. Enfin, la vitamine D module l'inflammation, lorsque celle-ci devient nocive pour l'organisme.

Réduit la prolifération cellulaire

Lorsqu'elles vieillissent, les cellules subissent un processus de mort programmée : c'est l'apoptose. Il s'agit d'un des mécanismes de protection de l'organisme contre le développement de cellules cancéreuses. Ce processus est induit par la vitamine D.

De même, elle régule la prolifération des cellules à multiplication rapide comme les kératinocytes, les fibroblastes ou les chondrocytes. Elle assure une protection contre certains cancers, mais aussi contre diverses affections auto-immunes comme le diabète de type 1 ou encore la polyarthrite rhumatoïde.

Protège contre les maladies neuromusculaires

Le réseau neuronal constituant notre système nerveux a besoin de certaines substances appelées facteurs neurotrophiques pour se développer. Certains de ces facteurs sont synthétisés sous l'effet de la vitamine D. Ce n'est pas tout. La communication entre deux neurones se fait par l'intermédiaire de substances chimiques : les neurotransmetteurs. L'intervention de la vitamine D est essentielle à la production de certains d'entre eux, surtout au niveau du cerveau. Elle a alors une action neuroprotectrice et prévient le déclin des facultés intellectuelles, notamment aux âges avancés.

Cette action trophique s'étend aussi au système musculaire. La vitamine D participe au renouvellement musculaire, mais aussi au bon fonctionnement du muscle. Ceci en favorisant sa contraction optimale, qu'il s'agisse d'un muscle à contraction volontaire ou d'un muscle viscéral (tube digestif, cœur, diaphragme).

Quels sont les signes d'une carence en vitamine D ?

L'organisme s'approvisionne en vitamine D de deux manières : par l'alimentation et par synthèse dans la peau. Cette dernière option n'est possible qu'en présence des rayons ultra-violets fournis par le soleil. Une carence en vitamine D résulte ainsi d'un défaut d'apport par l'alimentation ou d'un défaut d'exposition au rayonnement solaire. En addition, l'âge, le statut ménopausique ou la grossesse peuvent également être source de carences. Une carence en vitamine D peut être suspectée devant les symptômes suivants :

  • fatigue,
  • humeur dépressive,
  • baisse du tonus,
  • faiblesse musculaire,
  • crampes,
  • douleurs diffuses,
  • ostéoporose ou ostéomalacie (chez l'adulte),
  • rachitisme (chez l'enfant).

L'apport alimentaire n'est pas toujours suffisant pour apporter la dose de vitamine D nécessaire à l'organisme. Les situations de baisse de l'ensoleillement, ainsi qu'un teint mat ou foncé, peuvent également constituer un frein à sa synthèse par la peau. Il sera alors nécessaire de faire une supplémentation si vous vous retrouvez dans ces conditions ou si vous appartenez à un groupe à risque (enfants, personnes âgées, femmes enceintes, ménopausées, etc.).

Quelles sont les sources de vitamine D ?

Les aliments contenant de la vitamine D sont principalement les poissons et les produits laitiers. Les végétaux n'en contiennent presque pas. Voici une liste de produits particulièrement riche en vitamine D :

  • espadon,
  • anguille,
  • saumon,
  • thon rouge,
  • hareng de l'atlantique,
  • truite,
  • dorade,
  • flétan,
  • boisson de riz enrichie,
  • œuf de poule,
  • brochet,
  • lait de vache,
  • boisson de soja enrichie,
  • sole,
  • sardine,
  • foie de bœuf.

Cette liste n'est donnée qu'à titre illustratif et ne saurait résumer tous les aliments riches en vitamine D. La vitamine D occupe une place vitale dans le métabolisme de l'organisme humain. C'est une substance dont le manque peut avoir des effets désastreux. Il parait alors logique de veiller à sa consommation de vitamine D pour être en bonne santé.


En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Soignez-vous ! ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé