A savoir d'urgence

La rédaction vous dit tout de suite quand il faut s'inquiéter

«Les spermatozoïdes britanniques en déroute», tel est le titre paru dans la presse britannique il y a quelques jours. Les mâles britanniques produisent un tiers de moins de spermatozoïdes qu'en 1989. Ce sont les résultats d’une étude publiée en Grande-Bretagne qui attribue notamment cette déficience à l'abus de boissons et à l'obésité. Les résultats de l'enquête, menée auprès (...)

;