Nasikagra mudra : bénéfique pour les yeux et le mental

La technique décrite ci-dessous produit beaucoup d’effets en peu de temps de pratique. Elle est issue du yoga des yeux et est assez simple à comprendre. Cependant, elle demande comme pour le reste des techniques de yoga un entraînement régulier. Choisissez une position confortable et stable. Nous vous recommandons la posture parfaite. Si cela vous est difficile choisissez en une autre ou bien si vous préférez, installez-vous sur un fauteuil.

technique-mois-34.gif

Placez-vous face à un mur blanc ou de couleur uni, aucun objet ne doit être dans votre champ visuel. Fermez les yeux et affinez votre souffle (inspiration et expiration très calmes, par le nez, pendant tout le temps de l’exercice). Après une minute de respiration environ, ouvrez les yeux et fixez le regard sur le bout de votre nez. Lorsque vos yeux seront ouverts, maintenez votre corps immobile et décontracté.

Tranquillement cherchez à stabiliser les paupières ; vous ne devez plus cligner des paupières.
Stabilisez bien l’oeil droit et l’œil gauche sur le bout du nez. C’est un petit effort et cela demande une concentration maintenue. Lorsque le regard est bien stabilisé sur le bout de votre nez, cherchez progressivement la détente au niveau des yeux. Ne laissez pas le regard se croiser, il ne s’agit pas de loucher.

Au début pratiquez environ une à deux minutes, puis fermez les yeux et observez la sensation produite en restant mentalement neutre : ni pour ni contre. Il peut subvenir des maux de tête au cours de l’exercice, dans ce cas stoppez, vous recommencerez le lendemain.

Pratiquez progressivement en tenant compte des informations que votre corps vous envoie et notamment au niveau des yeux. Lorsque vous ne clignez pas les paupières les yeux s’assèchent et picotent. Attention donc de ne pas forcer, surtout au début.

Par la suite, si vous le pouvez, maintenez les paupières stables. Les yeux vont picoter puis pleurer pour rester humides. Lorsque vous arrivez à ce stade, laissez les yeux pleurer un instant puis stoppez. Pour certains d’entre vous, arriver à faire pleurer les yeux peut-être plus ou moins facile. Dans tous les cas votre pratique doit se faire sans forcer et progressivement. N’oubliez pas de rester un instant les yeux fermés à la suite de votre exercice.

Nasikagra Mudra est très bénéfique au niveau des yeux. Les nerfs optiques se renforcent, les yeux s’éclaircissent. Au niveau du mental les deux hémi-sphères du cerveau travaillent en même temps, ce qui permet l’équilibre entre l’action et la réflexion. Pour le yoga c’est Ida et Pingala qui s’équilibrent, ce qui produit l’ouverture du canal central Sushumna, but recherché dans toutes les pratiques de yoga.

Vous trouverez une très bonne description de Nasikagra Mudra dans le livre de Swami Satyananda « Hatha Yoga Pradipika* ».

À lire :
*« Hatha Yoga Pradipika », Lumière sur le hatha yoga (incluant le texte sanskrit original et sa traduction).
Traduit par Micheline Flak et Anne-Marie Mourot.
Éditions Satyanandashram
11 cité Trévise, 75009 Paris. Tél. 01 47 70 09 29. 62 e frais de port inclus
En vente également à la Fnac (56 euros)

Jean-Louis et Francis Gianfermi