• Un lavement pour nettoyer le colon

Lavement aux plantes : tonifier le côlon et régénérer la flore

La douche intestinale est une méthode de lavement à base de plantes née dans un institut de beauté dans les années trente à Paris. La particularité de cette douche : favoriser le processus naturel d’évacuation, tonifier le côlon et régénérer la flore intestinale.


 

La douche intestinale aux plantes possède une particularité qui la rend unique : son effet réflexogène sur le côlon. Elle agit en profondeur si on la pratique en cure d'un mois et déclenche une réaction réflexe d’évacuation. Les éventuelles stases fécales sont alors jour après jour expulsées par l’activation des mouvements naturels du côlon. Elle est, de ce fait, moins passive que l’irrigation du côlon et plus globale par son action sur le système neveux inconscient.

L’approche est totalement différente de celle d’un laxatif dont le but est de lutter contre la constipation. Cette méthode vise à accompagner le processus physiologique normal, et en aucun cas à le modifier. Elle ne cible pas un symptôme particulier mais une meilleure hygiène de vie. Son action coupe à la racine l’empoisonnement du corps. En nettoyant le côlon, la douche in­tes­ti­nale aux plantes lui redonne sa tonicité tout en permettant à la flore de se régénérer naturellement.

Les bienfaits de la douche rectale aux plantes

Il s’agit d’une préparation à base de sels de potassium et de plantes biologiques, qui contient notamment de la grande absinthe à effet tonifiant et antiparasitaire et de la mauve adoucissante et protectrice. Elle nettoie l’organisme et entraîne une sensation de bien-être. On a constaté les effets suivants :

  • sensation de légèreté physique et psychique.
  • raffermissement des tissus au niveau des cuisses, des fesses, du ventre et du visage.
  • peau éclatante.
  • transit régulé.
  • un sommeil récupérateur et un réveil en forme.
  • Une libido et une vivacité des sens accrues.


Comment optimiser les effets de la douche

Pour optimiser les effets de la douche rectale, il est recommandé de la pratiquer à la fin du printemps. Et de la faire précéder pendant une se­maine et de l’accompagner par une cure diététique (grains fermentés, algues, fibres de fruits, son d’avoine, pissenlit, fenouil, mélisse, gin­gem­bre, papaye, ananas, ferment probiotique et antioxydants) pour favoriser la digestion, le drainage du foie, de la vésicule biliaire, des intestins et des reins et stimuler la régénération de la flore, la détoxication du côlon et la régulation du transit.

Mode d'emploi

Le principe est le même que pour le lavement à la différence près que l’on ajoute à l’eau de lavement 100 à 250 ml d’une préparation concentrée à base de sels de potassium et de plantes biologiques pour obtenir un litre de préparation. Cette préparation doit être tiédie légèrement au-dessus de la température du corps (autour de 39? C) puis versée dans la poche et introduite dans le rectum.
Le besoin d’aller à la selle se fait sentir immédiatement. Il est important de ne pas chercher à se retenir et de se vider tout de suite. Le liquide ressort suivi de matières plus ou moins anciennes. Cette évacuation non continue peut prendre entre 10 et 20 minutes. Il est recommandé de prendre une douche ou un bain tiède après le lavement. Après quoi, il n’est plus à craindre aucun dérangement dans la journée.


Contre-indications

  • Femmes enceintes
  • Période de surmenage nerveux.


Précautions

  1. Il ne faut pas avoir mangé depuis 5 heures avant le lavement.
  2. Une semaine avant, et durant toute la pratique du lavement, il faut veiller à éviter les aliments inflammatoires pour la muqueuse comme le poivre et les alcools acides (vin blanc, champagne…).


 

Contact : Xantis
BP 4
24150 Lalinde
En vente sur : xantis.fr

 

A lire :