L’argile : des millénaires d’expérience

Quand tout a échoué, il reste l’argile.

L’argile offre à la fois :

  • Un pouvoir absorbant (qui pompe),
  • un pouvoir adsorbant (neutralise),
  • Un pouvoir anti-bactérien (aseptise),
  • Un pouvoir couvrant (isole, protège).

Voie interne :

Il s’agit d’effectuer un drainage général du système digestif ou de régler des problèmes inflammatoires ou infectieux.

  • Mettre une cuillère à café d’argile fine dans un verre d’eau. Mélanger.
  • Laisser reposer quelques heures, au soleil de préférence.
  • Boire l’eau sans mélanger le fond les trois premiers jours. Ensuite, les jours suivants, mélanger avant de boire, s’il n’y a pas constipation.

Cure classique 21 jours

  • Attention : l’argile peut constiper

Nota : les bœufs remuent le fond des mares avant de se désaltérer.

Usage externe :

Les cataplasmes peuvent se confectionner à partir d’argile sèche que l’on mouille, ou peuvent directement s’utiliser en préparations toutes faites en tubes.
On peut les appliquer :

  • chauds pour faire mûrir des abcès ou sur l’abdomen,
  • froids sur les inflammations chaudes,
  • tièdes quand on ne sait pas.

Il est clair que l’impression doit être agréable avec sensation de soulagement. Sinon, c’est que l’on s’est trompé entre le chaud et le froid.

Le temps d’application est en moyenne 2 heures. Souvent, on ressent une sensation désagréable de brûlure ou de glacé en finale. L’argile est alors saturée.
L’argile entraîne un travail de l’organisme. Il est donc normal de ressentir, après une application, une certaine fatigue.

Panel d’applications

Abcès – furoncles – ulcérations – panaris – abcès dentaires – acné – angine – arthrose – rhumatismes – asthme – bronchite – brûlure – colibacillose – colite – cystite – décalcification – détoxination du cheveu - ostéoporose – rachitisme — eczéma – psoriasis – diarrhée – douleurs diverses – névralgies – entorses – foulures – déprime – fibromes – kystes ovariens – gastrite – gastro-entérite – goutte – hépatite – hypertension – hypotension – insolation – intoxications alimentaires – lumbago – métrite – vaginite – leucorrhées – céphalées – odeurs corporelles – otite – plaies – sinusite – problèmes thyroïdiens – transpiration excessive – ulcère d’estomac – ulcère variqueux – vaccination (pour repomper le vaccin) – conjonctivite – zona – irradiation (absorbe la radioactivité).
Reste l’utilisation en masques de beauté et en bains de boue.

Vous pouvez trouver toutes les utilisations précises de l’argile dans le sympathique petit livre : « L’argile facile » de Marie-France Müller et de Florence Thiriez - 96 pages – Éditions Jouvence – 4,66 euros.