Malaise vagal inexpliqué

J’ai 35 ans et je ressens de temps en temps des malaises du type hypoglycémie (tremblement des membres, jambes en coton). Rien n’a été décelé d’anormal sur la prise de sang. Pour contrer cela et pouvoir continuer mon activité, je prends des pâtes de fruits. Est-ce une bonne idée ? Il me semble que la cause est très souvent « un coup de pression » au travail. Qu’en dites-vous ? 


 

Réponse d'Aude Maillard, aromathérapeute : Le diagnostic de ces malaises n’étant pas clairement posé, il est délicat de vous orienter vers un protocole aromatique pertinent.

Cependant, manger des pâtes de fruits, si ces malaises sont en rapport avec une faiblesse métabolique et/ou une montée de stress me semble tout à fait contraire à ce qu’il faudrait faire.

En effet, l’apport d’aliments très sucrés sollicite à outrance la fonction pancréatique, concourt aux désordres intestinaux et déstabilise forcément l’équilibre nerveux.

Il faut donc chercher à lisser les apports glucidiques avec des aliments à index glycémique bas (pâtes complètes, riz complet, quinoa, légumes crus et cuits), supprimer impérativement tous les sucres rapides et penser aussi à mastiquer suffisamment pendant les repas pour laisser le temps à la salive d’effectuer son travail, à savoir, entre autres, diminuer l’index glycémique des aliments.

Étant donné le lien apparent entre vos malaises et les montées de stress, je vous conseille de vous tourner vers cette synergie d’HE destinée à réguler l’activité pancréatique ainsi que le système neurovégétatif (antistress).

Dans un flacon vide de 10 ml en verre teinté, muni d’un compte-gouttes, mélangez

  • 60 gouttes de géranium Bourbon (plus adapté que celui provenant d’Égypte),
  • 30 gouttes d’HE de verveine citronnée
  • et 60 gouttes d’HE de basilic tropical.


    Déposer 3 gouttes de ce mélange sur un peu de mie de pain à compacter en une petite boulette. Avaler cette boulette avec un peu d’eau fraîche à la fin des repas, 2 fois par jour, pendant 3 semaines. Renouveler si besoin après une semaine d’arrêt.

 

 

Lire également :