Le trac : trucs et astuces en médecine naturelle

Que vous soyez étudiant, sportif, artiste ou... médecin, nul n’est à l’abri de cette forme très particulière d’émotivité. Le trac rejoint la crise d’angoisse : gorge et ventre noués, sensation d’étouffement, tremblements avec jambes flageolantes, sueurs, cœur qui bat vite et très fort pour certains, rougeur du visage avec oreilles écarlates, nausées, voire vomissements (c’était le cas de Jacques Brel avant chaque représentation). Dans les cas extrêmes (examens, compétitions sportives), le trac provoque une fébrilité excessive, des difficultés de concentration avec parfois le fameux « trou noir », la perte de tous ses moyens (impossibilité de prononcer une phrase cohérente) et peut même laisser une empreinte durable.


Conseils alimentaires

  • Votre petit-déjeuner doit être consistant, comportant fruits ou jus d’orange, fromage de chèvre ou de brebis, céréales afin de prévenir le fameux « coup de pompe de 11 heures » dû en fait à une hypoglycémie.
  • Le déjeuner et le dîner doivent être digestes, évitant les plats trop copieux, redoutables pour la vigilance et la concentration.
  • N’hésitez pas à consommer de l’huile de Perilla, riche en Omega 3 et gamma-tocophérol, pour perméabiliser les membranes des cellules nerveuses.
  • Les germes de blé : obtenus en trempant les grains dans de l’eau et en les laissant germer deux jours. Les germes constituent la partie vivante de la plante et apportent 2 fois plus de calcium, 3 fois plus de magnésium et de phosphore, beaucoup plus de vitamines B, C, D et E que le blé cuit. Disponible en pharmacie et en boutiques diététiques sous forme d’huile.
  • La lécithine: par sa richesse en phosphore et en acides aminés précurseurs des neuromédiateurs du cerveau, la lécithine possède un rôle régulateur des troubles nerveux.Vous la trouvez surtout dans le jaune d’œuf coulant, la noix, le soja ou dans les huiles de carthame, de colza ou de lin.Les huiles de germe de blé et lécithine de soja et carthame sont disponibles auprès du Laboratoire Fenioux.

Homéopathie

  • Argentum nitricum, Gelsenium: prendre 4 granules 2 à 3 fois par jour en dehors des repas de l’un ou de ces deux médicaments en 9 ou 15 CH dans la semaine qui précède l’épreuve. Puis prendre 10 granules le matin de l’épreuve, à renouveler éventuellement en vous y rendant.

Fleurs de Bach

  • Le Rescue est le plus courant des remèdes anti-stress. Pour d’autres élixirs floraux, il vaut mieux consulter un spécialiste qui déterminera votre « profil ».

Phytothérapie

  • Aubépine, passiflore :En teinture-mère, achetez un flacon de 125 ml. Prendre 2 fois 40 gouttes de l’une ou de l’autre.
  • Vous pouvez également vous aider de Euphytose (en comprimés ou solution buvable) qui contient entre autres : aubépine, ballote, kola, passiflore, valériane…Prendre deux à six comprimés par jour ou une cuillerée à café dans un peu d’eau trois fois par jour.

L’oligo-élément du trac

  • Magnésium : les apports de cet oligo-élément se font habituellement par l’alimentation : agrumes, bananes, céréales complètes, cacao, crustacés et poissons gras, escargots, figues, fromages durs, fruits secs (amande, cacahuète, noisette, noix…), légumes (épinard, haricot sec et vert, maïs, pois cassé, soja…), pain complet…
  • Lorsqu’existe une carence, il peut être administré sous forme de médicament, Bio Mag (en pharmacie). Prendre 1 à 2 comprimés par jour.

Les complexes

  • Bioptimum « stress » du Laboratoire Boiron (en pharmacie). Prendre 2 comprimés après le petit-déjeuner et le dîner.
  • Boripharm n°3 qui contient entre autres Gelsemium 3 DH, Ignatia 3 DH, Passiflora 3 DH. Prendre 4 granules à sucer 2 à 3 fois par jour, dont une prise 30 minutes avant l’épreuve.
  • An Shen Bu. L’anti-stress de la médecine chinoise.

Les méthodes non médicamenteuses

Notamment pour un événement programmé, quelques semaines avant le jour J.

  • Acupuncture : son action neurosédative et rééquilibrante est fort appréciée et utile.
  • Méthodes de relaxation : le qi qong, la sophrologie, le tai-chi-chuan ou le yoga sont des méthodes essentielles pour apprendre à maîtriser les émotions, contrôler les tensions musculaires, diminuer, canaliser, voire supprimer les conséquences du trac.