La tuberculose aux portes de l'Europe

Sur les vingt pays du monde ayant le plus fort taux de tuberculose multirésistante (c’est-à-dire résistante à tous les antibiotiques connus), quatorze se trouvent aux confins de l’Europe (en Europe de l’est en particulier). Chez nous, la tuberculose « normale » est toujours, malgré le BCG obligatoire, une cause de mortalité importante. Quel sera alors l’impact de cette nouvelle tuberculose sur notre santé ? Les autorités sanitaires s’inquiètent, mais ne voient aucune solution hormis des traitements longs et coûteux. Ne serait-il pas temps de réhabiliter d'autres thérapies et les thérapies naturelles, en particulier. Il existait le vaccin de Friedmann. Il a été interdit à la vente en Europe car il provient d’une souche prélevée sur une tortue ? Ne devrait-on pas s’intéresser maintenant au remède homéopathique - en vente libre en allemagne (Anker Apotheke : 00 49 78 51 23 97) - qui porte le nom d’Utilin « S » (du laboratoire Suisse Sanum) qui est aussi issu d’une tortue (Thalassochelis Caretta) et obtient des résultats étonnants ?


Ces conseils ne vous dispensent pas de consulter en premier lieu un médecin pour établir un diagnostic. Vous pouvez également vous faire accompagner par un thérapeute en médecine complémentaire. Pour en trouver un près de chez vous, rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com