Le vinaigre bio

Tous les vinaigres sont le résultat d’un procédé naturel de fermentation. Mais, n’en déplaise aux grandes marques vendues en supermarché, le vinaigre est bien meilleur lorsqu’il est produit de manière artisanale avec des ingrédients de qualité.

Au-delà de ses qualités gustatives et culinaires (il sert à conserver les aliments et à déglacer la viande), le vinaigre est aussi apprécié pour ses vertus thérapeutiques. Reconnu pour ses propriétés antibiotiques, antioxydantes et antibactériennes, il est recommandé en médecine traditionnelle chinoise pour soigner la pneumonie. Les diabétiques et les personnes en surpoids peuvent aussi le consommer pendant leurs repas puisqu’il permettrait de réduire la glycémie et l’insulinémie. Pris quotidiennement, il réduirait la tension artérielle. Au coucher, il agit comme un calmant léger. Le vinaigre de cidre est, lui, source de vitamines A, B et D, d’oligo-éléments, d’enzymes et d’acides aminés.
Deux cuillers à café dans l’eau de rinçage du shampoing permettent de faire briller la chevelure ou encore d’éliminer les poux. Et pour resserrer les pores, rien de tel que quelques gouttes dans votre lotion pour le visage. Enfin, le vinaigre désodorise, dégraisse, détartre, désinfecte, sans polluer l’environnement.

Faites-le vous-même

Vinaigre de vin maison

Produire son propre vinaigre, rien de plus facile…

  1. Commencez par acheter un vin rouge biologique et du vinaigre de vin rouge non pasteurisé.
  2. Dans un vinaigrier en céramique ou en bois, mélangez 80 % de vin et 20 % de vinaigre de vin rouge.
  3. Fermez le récipient après avoir posé une gaze et conservez-le, sans le déplacer, dans une pièce à 25 °C environ. Au bout de 3 à 4 mois, la mère de vinaigre, masse gélatineuse, sera formée en surface et votre vinaigre sera prêt.