La myrtille, on lui découvre encore de nouveaux talents

Les propriétés médicinales de la myrtille ont été très vite identifiées par les hommes. On la prescrit ainsi depuis des siècles pour traiter les problèmes de vision et les diarrhées. Mais la petite baie et les feuilles de cet arbuste conservent encore bien des secrets. Cancer et maladies cardiovasculaires ou dégénératives font désormais partie de son tableau de chasse.vaccinium-myrtillus.gif

Voilà plus de mille ans que la myrtille accompagne tous les guérisseurs des régions montagneuses. Cet arbuste (Vaccinium myrtillus) est un véritable trésor thérapeutique dont on employait les feuilles ou les baies pour traiter les diarrhées, pour soulager les troubles de la circulation veineuse et de nombreux problèmes oculaires…

Oubliée, car trop efficace pour l’œil

Depuis lors, on n’a plus envisagé la myrtille que pour les traitements de l’œil. On a ainsi créé peu de remèdes et médicaments exploitant les puissants effets astringents naturels des pigments et tanins de la baie de myrtille pour traiter les diarrhées. Pourtant, la gastro-entérite touche des millions de personnes chaque hiver, mais la baie de myrtille est sans doute trop bon marché (et trop facile d’accès, grâce aux surgelés).

Si les chercheurs ont eu l’idée de se pencher à nouveau sur cet arbuste, c’est pour étudier son action sur des maladies plus prometteuses. On s’est rendu compte récemment des effets neuroprotecteurs de la baie, contribuant à la prévention de cancers et de maladies dégénératives. De nombreuses recherches menées en 2005 affirment d’ailleurs que la myrtille contribue à ralentir la perte des fonctions cérébrales, causée par le vieillissement ou des maladies comme Alzheimer.
À la suite d’études menées sur des chiens, des résultats concluants ont également été obtenus sur le diabète, avec des feuilles de myrtilles. Leur effet hypoglycémiant étant dû, encore, aux pigments antioxydants qu’elles contiennent.

La myrtille pour retrouver la pêche

L’Association américaine des diététiciens a récemment donné à la baie de myrtille le titre de « super-fruit ». En effet, la baie fournirait plus d’énergie que tout autre fruit (c’est une très grande source de vitamine C), avec moins de calories. Pour bien démarrer la journée, le mieux reste donc d’en consommer, fraîchement cueillies, cet été et, l’hiver prochain, d’ajouter une demi-tasse de myrtilles décongelées à votre bol de céréales.

 

 

Retrouvez la myrtille en gélule chez :

La Vie Naturelle


65 rue Claude Bernard


75005 Paris


Tél. : 0 800 404 600


Site : www.la-vie-naturelle.com