• Bain d'algues, comment faire

Cure d’algues marines : surveillez la température

Depuis quelques années, on trouve sur le marché des bains d’algues prêts à l’emploi qui permettent de profiter des bienfaits d’une balnéothérapie de manière très simple et à moindre coût. Toutefois beaucoup d’échecs ou de résultats partiels d’une cure sont liés à un emploi inadéquat. Voici les clés d’une cure d’algues réussie.



L’algothérapie n’est pas réservée à ceux qui habitent en bord de mer ou s’y rendent régulièrement. Il est très facile de réaliser soi-même, dans une simple baignoire, un bain d’algues d’une grande efficacité thérapeutique. Il suffit de respecter scrupuleusement un mode opératoire assez simple pour faire venir à soi les bienfaits de l’océan.

Les bienfaits de la chaleur et de la minéralisation

Les bienfaits des algues dépendent de facteurs thermiques et physico-chimiques. Pour obtenir les meilleurs résultats, l’eau doit être chaude (ne pas dépasser 38°C). Cette chaleur a pour effet immédiat d’entraîner une relaxation musculaire et nerveuse (qui « défatigue » l’organisme) ; une activation de la circulation sanguine créée par la vasodilatation des vaisseaux cutanés ; une plus gande perméabilité de la peau qui facilitera l’absorption des éléments bio-actifs et une élminiation des substances grasses et des impuretés qui « bouchent » le revêtement cutané.

De leur côté, les algues, véritables concentrés d’eau de mer contiennent l’ensemble des éléments participant à la vie biologique et donnent au bain une forte minéralisation qui provoque une pénétration dans la peau des ions qu’elles libèrent dans l’eau. La peau est en effet imperméable à l’eau mais pas aux électrolytes. Cette pénétration transcutanée se poursuit de manière intensive après le bain. C’est pourquoi il est recommandé de ne pas s’essuyer immédiatement à la sortie de celui-ci.

Les six pilliers de l’algothérapie

D’abord n’hésitez pas à remplir généreusement votre baignoire d’eau tiède ou chaude selon les indications ci-dessous. Avant de vous plonger dans le bain, procédez à une dispersion très homogène de la préparation d’algues dans l’eau. Assurez-vous que le dernier repas remonte à une heure au moins.

Adaptez la température du bain en fonction de l’indication sans jamais dépasser les 38 °C.

  • Bains toniques et stimulants : entre 25 et 31°C pris dans la journée (fin de matinée ou soirée)
  • Bains sédatifs ou tranquillisants : entre 32 et 34 °C, pris dans la journée (fin de matinée ou de soirée).
  • Bains relaxants : entre 35 et 36 °C pris le plus souvent en fin d’après-midi.
  • Bains antalgiques : entre 36 et 37°C, pris dans la journée.
  • Bains anti-rhumatismants : entre 36 et 37°C, pris avant le coucher.
  • Bains amaigrissants et anti-cellulitiques : à 38°C, pris de préférence dans la soirée.

Au cours du bain assurez-vous que la température se maintient au même niveau au moyen d’un thermomètre (les modèles pour le bain de bébé ne coûtent pas trop cher).
Restez immergé dans le bain pendant 1/2 h, en sachant que les trois premiers bains d’une cure doivent être plus courts : 5 à 10 mn pour le premier, 10 à 15 mn pour le deuxième, 15 à 20 mn pour le troisième, 1/2h pour les bains suivants.

À la sortie du bain, il est très important de ne pas s’essuyer et de pratiquer un repos allongé, au chaud dans un peignoir, pendant une durée double de celle du bain, ce repos étant suivi éventuellement d’une douche tiède pour éliminer la sueur.

Faire une cure de 10 à 20 bains en moyenne à raison de 2 à 3 par semaine. Une nouvelle cure étant séparée de la précédente par un intervalle d’un mois.

Indications thérapeutiques

Les bains d’algues (en poudre, sachet ou pâte…) sont particulièrement efficaces pour les affections suivantes :

  • Troubles de la colonne vertébrale (scoliose, cyphoses et lordoses)
  • Traitement des séquelles traumatiques liées aux entorses, fractures, ou liées à une intervention chirurgicale
  • Affections rhumathismales, arthrose en particulier
  • Surcharges pondérales, cellulite
  • Etats de fatigue, surmenage, convalescences
  • Troubles de la ménaupose
  • Troubles de la circulation (jambes lourdes, oedèmes des membres inférieurs)
  • Etats de déminéralisation, ostéoporose.
  • Problèmes de peau.
Docteur Yves Donnadieu

En savoir plus :
"Les algues de Bernard Bertrand"
Éditions Maloine - 27, rue de l'Ecole de médecine - Paris (6ème)
Tél : 01 43 25 60 45 - Fax : 01 46 34 05 89

Bains d’algues :
Institut des Algues
3, quai de Houat
56170 Quiberon.
Tél. : 02 97 29 55 06
fax : 02 97 29 55 07