Arthrose, des compléments pour faire reculer l'usure naturellement

L’arthrose, forme de rhumatisme dite d’« usure », s’attaquera tôt ou tard à la majorité d’entre nous. Cependant, son apparition peut être retardée par une bonne hygiène de vie. Et son impact sur notre bien-être largement allégé grâce à certains traitements naturels.  


L’arthrose correspond à une usure mécanique de l’articulation qui entraine des poussées inflammatoires très douloureuses. Au niveau des articulations, la surface du cartilage se fissure, s'effrite et finit par disparaître. Cette dégénérescence conduit à une destruction plus ou moins rapide du cartilage enrobant l'extrémité des os appelée « os sous-chondral ». Apparaît alors sous le cartilage une prolifération osseuse nuisible au mouvement. Ce processus dégénératif n’est pas soudain, et quand les premiers symptômes se manifestent vers la quarantaine, il est déjà en marche depuis longtemps…

 Stress oxydatif, déminéralisation, les deux alliés de l’arthrose

Comme dans la majorité des maladies dégénératives liées au vieillissement, il y a deux facteurs principaux dans les problèmes d’arthrose : l’oxydation par les radicaux libres et la déminéralisation de l’organisme. Un régime alimentaire équilibré (riche en oméga 3 et pauvre en substances intoxicantes comme les sucres et les viandes), ainsi qu’un exercice physique régulier limite de manière évidente l’évolution de l’arthrose. Quand la maladie s’est installée, il est néanmoins possible de freiner son évolution par des traitements naturels. Le laboratoire S&P a élaboré deux protocoles complémentaires : l’un pour lutter contre la maladie, et l’autre pour soulager la douleur au moment des crises.

Traitement de fond

ArthroCalm Pils est un mélange de plantes, de minéraux et de cartilage marin qui renforce les os, régénère le cartilage et lutte contre l’oxydation.

Dans un premier temps, il faut consolider les os en reminéralisant l’organisme avec du citrate de magnésium (forme particulièrement bien assimilable par l’organisme), de la spiruline (Arthrospira), très riche en sels minéraux, et de la prêle (Equisetum arvense) qui contient de la silice mais aussi du manganèse permettant de renforcer le tissu collagène. Le cartilage de raie, riche en glucosamine et chondroïtine, nourrit et hydrate le cartilage, stimule sa production et même prévient la dégradation du collagène. Le romarin (Rosmarinus officinalis) ralentit quant à lui la destruction du cartilage due aux phénomènes d’oxydation grâce à sa concentration en thymol et en carvacrol, puissants antioxydants.

  • Posologie : 2 gélules par jour pendant au moins six mois.
     

Supporter les poussées inflammatoires

ArthroCrisis est un complément alimentaire qui soulage la douleur grâce à cinq plantes aux effets anti-inflammatoire et analgésique. La reine-des-prés (Spirea ulmaria) agit dès les premiers symptômes grâce à sa richesse en acide sali­cylique. Son action est renforcée par le bouleau blanc (Betula alba), plante drainante dont la teneur en flavonoïdes (antioxydants puissants) expliquerait l’effet bénéfique sur les inflammations chroniques. Les feuilles de cassis (Ribes nigrum) en extrait sec ont un effet anti-inflammatoire ainsi que la griffe-de-chat (Uncaria tomentosa) qui est également un antidouleur notoire. La racine du diable (Harpagophytum procumbens), quant à elle, est classiquement utilisée dans ce genre d’affection en raison de sa double action analgésique et régénératrice des cartilages.

  • Posologie : 2 gélules par jour lors des crises.

 

ArthroCalm est une crème au beurre de karité et arnica, enrichie en huiles essentielles pour détendre les muscles et favoriser la circulation sanguine. Il semble en effet que la douleur soit en partie provoquée par un manque d’oxygène dans les tissus. L’HE de camphrier améliore la circulation artériolaire au niveau de l'inflammation, a des effets antalgiques et résorbe les contusions. L’HE de romarin officinal réduit la vasodilatation veineuse souvent présente dans les inflammations. Enfin, l’HE de sauge officinale régule la circulation sanguine et possède des vertus cicatrisantes et toniques. L’HE de gaulthérie couchée contient quant à elle 98 % de salicylate de méthyle, une molécule aux propriétés analgésiques, ce qui explique ses effets anti-inflammatoires, antalgiques et cicatrisants.

  • Posologie : appliquer jusqu’à 6 fois par jour.

 

Laboratoire S&P
Tél : 04 50 37 91 01
Email : info@labosp.com
Site Internet : www.labosp.com

 

 

À lire :

 

À écouter sur Radio Médecine Douce :