Rhume des foins : traitement d’attaque et loi midi–minuit

Environ 30 % de la population souffre, chaque année, du rhume des foins. Alors que la médecine allopathique est aujourd’hui incapable de traiter ce problème à long terme, la médecine traditionnelle chinoise y parvient en centrant son action thérapeutique sur le foie ou le poumon, selon la saison. Et propose à la fois un traitement d’attaque et un traitement de printemps… pour l’automne prochain.

La médecine conventionnelle a choisi, pour combattre le rhume des foins, de pratiquer la désensibilisation (des années de galères pour 50 % d’efficacité, c’est cher payé?!) ou d’employer les corticoïdes à profusion ce qui ne fait que reporter le problème. Il existe pourtant d'autres traitements du rhume des foins.
 

En médecine traditionnelle chinoise (MTC), le raisonnement thérapeutique est lié à la saisonnalité de ce type d’allergie. Pour les thérapeutes chinois, ce n’est pas un hasard si ce type de pathologie apparaît au printemps ou en automne, deux saisons opposées.

Les symptômes

La médecine chinoise associe :

  • Le printemps au foie (qui filtre et stocke le sang et dont l’organe extérieur est l’œil). Le rhume des foins de printemps se manifestera donc principalement par l’irritation oculaire, la conjonctivite, des éternuements, de légers écoulements nasaux. Des troubles dermatologiques (dartres, psoriasis) et un soupçon d’irritabilité (émotion liée au foie) seront décelables.
  • L’automne au poumon (qui gouverne la peau et dont l’organe extérieur est le nez). Le rhume des foins d’automne se manifestera donc plutôt par des écoulements nasaux suivis d’éternuements accompagnés quelquefois d’irritation oculaire. L’émotion de mélancolie (sentiment lié au poumon) peut être présente. Dans tous les cas, la médecine chinoise préconise de traiter les deux organes mais de privilégier la saison et l’organe concernés. Elle associe donc un traitement d’attaque à un traitement préventif pour la saison prochaine?: c’est la loi midi-minuit, régissant le mode d’opposition (midi est l’opposé de minuit comme le printemps est l’opposé de l’automne…). Dans le cadre de la prévention, il faut donc traiter une pathologie dans la saison opposée et dans le cycle énergétique de l’organe opposé.

Avant tout, nettoyer le terrain

La base d’une amélioration est déjà de se nettoyer. Vers et parasites peuvent être des facteurs aggravant de ce chaos du système de défense. Nettoyer son terrain à chaque saison  permet de limiter l’intensité de tels maux et de bien d’autres.
Une fois par an, faire 15 jours de traitement avec le complexe de plantes Parasites et vers (Yu tang)?:
2 gélules matin et midi.

Rhume des foins de printemps

  • Traitement d’attaque à faire au printemps (1 mois) :

– prendre le complexe Allergies (Pi tang) : 2 fois 2 gélules par jour,
– et Xiao yao san : 2 comprimés matin, midi et soir (soit 6 par jour) spécifique du foie.

  • Traitement préventif à faire en automne (1 mois) :

Traiter principalement le foie par Xiao yao san : 2 comprimés matin midi et soir (soit 6 par jour) et Yu pi feng san san : 2 comprimés midi et soir (soit 4 par jour).

Rhume des foins d’automne

  • Traitement d’attaque à faire en automne (1mois) :

– prendre Allergies (Pi tang) : 2 fois 2 gélules par jour,
– et Yu pi feng san san : 2 comprimés matin, midi et soir.

  • Traitement préventif à faire au printemps (1 mois) :

Traiter principalement le poumon en prenant Yu pi feng san san :
2 comprimés matin, midi et soir (soit 6 par jour) et Xiao yao san :
2 comprimés midi et soir (4 par jour).

Soulignons par ailleurs que, comme le précise la médecine chinoise, vous ne traitez pas seulement votre corps mais également votre esprit (« shen » en médecine chinoise) et donc toutes les émotions associées à l’organe traité.

Bertrand Bimont 

Adresse pour commander les produits :
L'Orient Bimont
BP35
26201 Montélimar Cedex
Tél : 0 892 436 792
Site : www.orient-bimont.com
Mail : bimont.bertrand@wanadoo.fr

 

 

 

À découvrir

 

À lire :