Phtalates, des perturbateurs omniprésents

"Les phtalates, avec le bisphénol  A, font partie des perturbateurs endocriniens les plus préoccupants… " Ces mots pèsent d’autant plus lourds qu’ils ont été prononcés par Shanna H. Swan, spécialiste américaine qui, depuis trente ans, étudie l’impact des expositions environnementales sur la reproduction masculine et féminine. Elle mit en évidence la féminisation des garçons quand ils sont exposés in utero aux phtalates.


Invitée d’une table ronde de scientifiques organisée par le Réseau Environnement Santé et WECF sur le thème « Hold-up sur la fertilité », elle a rappelé la façon dont agissent ces substances furtives qu’il est possible de mesurer depuis les années 2000 : nocivité à faible dose, multiplicité des voies d’exposition, effets combinés.
 
Ces substances utilisées comme plastifiants sont apparues dans les années 1950. Produits aujourd’hui à plus de trois millions de tonnes par an, ils sont omniprésents dans notre entourage : boîtes plastiques à usage alimentaire, films alimentaires, cosmétiques, couches, chaussures, textiles imperméables, encres d’imprimerie, matériaux de construction, d’ameublement, matériel médical et même certains médicaments, etc.
 
Toutefois, leur interdiction n’est toujours pas prononcée. L’Europe met en avant le prétexte qu’elle ne peut prendre en compte des études non OCDE dans l’évaluation des risques, pour justifier le fait de ne rien décider. Pourtant, les études accusent clairement : après les effets sur la fertilité masculine, la puberté précoce, l’obésité, une récente étude, vient de montrer que les adultes seraient aussi sensibles aux phtalates, notamment les personnes âgées. Le lien a été établi entre les taux retrouvés de ces substances dans le sang et le risque de développer un diabète
 
  • Sans une législation contraignante, nous ne pouvons aujourd’hui faire autre chose que d’essayer d’éviter les produits qui contiennent des phtalates. À ce jour, seul un site canadien procure une large documentation (malheureusement, en anglais pour sa plus grande partie !) : Vivre sans plastique, ifewithoutplastic.com/fr
 
P. M. Lind, B. Zethelius, L. Lind dans Diabetes Care, 12  avril 2012.