Le Roundup de Monsanto pollue en toute impunité

Si l’herbicide de la tristement célèbre firme Monsanto, pudiquement appelé « produit phytosanitaire » et qui est en réalité une préparation à base de glyphosate, ne prétend plus respecter l’environnement et être biodégradable (la firme a dû retirer ces affirmations après avoir été poursuivie aux États-Unis pour publicité mensongère et est actuellement en procès en France pour les mêmes raisons), il continue à affirmer qu’il « laisse le sol propre ».

Un comble quand on sait que le glyphosate est l’un des polluants majeurs des nappes souterraines. Il est vrai que Monsanto ne s’embarrasse pas de principes. De l’agent orange – herbicide à base de dioxine qui trente ans après tue toujours au Vietnam et est à l’origine de cancers et de malformations à la naissance – à la semence Terminator, en passant par le PCB (dont la production est arrêtée depuis les années quatre-vingt) et les OGM, la firme affiche un palmarès de produits toxiques et dangereux pour la santé à faire pâlir l’inventeur de la bombe H.