• vitamine-c-a-haute-dose

Vitamine C, la carence est générale

Vous avez très souvent entendu parler de la vitamine C et vous croyez bien la connaître… Peut-être l’utilisez vous déjà pour lutter contre ces différentes agressions : infections, intoxication, surmenage. 


Chaque jour, nous risquons la panne de vitamine C. La pollution de notre environnement nous conduit à respirer et à ingérer quotidiennement des substances toxiques. Le stress de la vie moderne, grand consommateur de vitamine C est quasiment permanent. De ce fait, notre besoin vital en vitamine C est en constante augmentation alors que la teneur en vitamine C de notre alimentation est en constante diminution.

Le mode d’approvisionnement de notre alimentation quotidienne (culture intensive, agrochimie, cueillette trop précoce, stockage en entrepôts réfrigérés et à atmosphère modifiée avec en prime l’irradiation des produits conservés, maturation des fruits en mûrisserie par chauffage au gaz), est directement responsable de carences graves en vitamine C et de sub-carences trop souvent méconnues dont le dépistage n’est pratiquement jamais fait. Ces carences sont rarement prises en compte.

La vitamine C doit être consommée quotidiennement, plusieurs fois par jour, au même titre que les autres aliments présents sur notre table, car notre organisme ne le stocke pas. Elle est aussi essentielle à la vie que l’air que nous respirons et que l’eau que nous buvons.

Les vitamines et les oligo-éléments sont des micro-nutriments. Ce ne sont pas des matériaux de construction de nos tissus mais des catalyseurs permettant la transformation des aliments en divers éléments constitutifs de nos cellules.

Un multimédia organique

La vitamine C :

  • joue un rôle moteur essentiel dans les différents échanges de notre métabolisme
  • potentialise l’action des autres vitamines dont elle est le starter
  • agit comme transporteur d’hydrogène dans les phénomènes d’oxydo-réduction cellulaire
  • lutte contre une production anarchique de radicaux libres
  • est la plus performante des substances anti-oxydantes
  • ralentit le vieillissement cellulaire
  • stimule les fonctions cérébrales
  • a un important pouvoir anti-fatigue
  • est un puissant facteur de surpassement
  • protectrice de l’immunité, idéale pour une cure de détoxification
  • augmente la résistance de l’organisme aux chocs anaphylactiques et aux allergies
  • joue un rôle anti-infectieux très important en renforçant nos défenses immunitaires
  • a une action anti-tumorale
  • augmente le tonus des parois capillaires améliorant la micro-circulation cellulaire
  • contribue à la production des globules rouges
  • stimule la formation des substances osseuses en cas de fracture
  • joue un rôle favorable dans le métabolisme phosphocalcique
  • est un puissant chélateur du mercure lorsqu’elle est administrée à haute dose

Un catalyseur de nombreux métabolismes vitaux

  • la teneur en vitamine C est variable dans les différents organes de notre corps, par exemple la rétine qui tapisse notre fond d’œil en contient 25 fois plus que notre sang
  • l’absorption de doses importantes de vitamine C permet à notre métabolisme de faire face à d’imprévisibles augmentations de nos besoins et reconstitue le stock hépatique
  • l’absorption de doses importantes de vitamine C est une excellente prévention du cancer urinaire et digestif (présence de l’acide ascorbique non modifié dans ces deux milieux)
  • la vitamine C, non utilisée par notre organisme, est rejetée dans les urines et dans les matières fécales, moins de 24 heures après son absorption. Elle ne se stocke pas dans notre corps, notre organisme ne court aucun risque de surdosage.

Des idées fréquemment diffusées sur la vitamine C

Nous trouvons régulièrement dans les publications diffusées par les médias des informations sur la vitamine C ne reposant sur aucun fondement, comme par exemple :

A – Une alimentation quotidienne équilibrée apporte la quantité de vitamine C indispensable à la vie sans qu’il soit nécessaire de consommer en plus des nutriments”.
Cette affirmation ne tient pas compte d’un élément essentiel. La quantité de vitamine C nécessaire au bon fonctionnement du métabolisme est :

  • variable avec chaque individu : tout le monde n’a pas la même résistance aux agressions métaboliques, ni le même seuil d’intolérance ou d’intoxication (facteur héréditaire, stress, fatigue, surmenage, environnement, mode de vie, surcharge en métaux lourds toxiques : plomb, mercure, argent, etc.) ni la même vitesse de récupération, etc.
  • variable dans le temps : suivant le type de carence, son ancienneté, l’intensité de l’agression, le type d’intoxication ou d’empoisonnement par les métaux lourds chronique ou aigu ou par d’autres subs­tan­ces toxiques, l’importance du stress, une petite chirurgie ou une anesthésie dentaire, la consommation de tabac, de médicaments comme l’aspirine, les antibiotiques, les antalgiques, les tranquillisants qui sont de grands consommateurs de vitamine C dans notre organisme, un effort sportif intense, un effort intellectuel soutenu, une pollution environnante importante, etc.

B – “La vitamine C empêche de dormir” :
Cette affirmation est dénuée de tout fondement. Cet inconvénient ne se produit pratiquement jamais lorsqu’on utilise de la vitamine C pure (sans adjuvant chimique). On constate souvent que les troubles du sommeil si fréquemment décrits n’apparaissent que chez les consommateurs occasionnels de vitamine C de synthèse à laquelle ont été ajoutés diverses autres substances comme des conservateurs, des édulcorants de goût, des colorants, etc.

Attention aux arnaques

Certains types de préparations sont fréquemment présentes dans des flacons, laissant sous-entendre une quantité importante de vitamine C, alors qu’il s’agit en réalité de préparations chimiques dosées à moins de 5 % de vitamine C. Les 95 % restant sont composés principalement de sucre, de colorants, d’édulcorants de goût, de stabilisants qui représentent une quantité importante de calories et d’autres substances chimiques inutiles.

La vitamine C pure de synthèse est de couleur blanche. Si certaines formes de vitamine C sont colorées, cette teinte est soit le résultat d’un apport de colorant, soit le résultat d’une oxydation (lorsque la vitamine C vieillit ou qu’elle se trouve exposée à la lumière, elle s’oxyde et vire au jaune safran).

Certaines formes de vitamine C peuvent également contenir des édulcorants de goût, des stabilisants, de l’aspartam, des conservateurs, autant de produits chimiques n’apportant rien à notre métabolisme, bien au contraire.

La vitamine C naturelle extraite des fruits est souvent légèrement colorée par le fruit dont elle provient. Elle est de couleur beige, légèrement orangée pour les extraits de cynorhodon (le fruit de l’églantier sauvage est rouge vif). Privilégiez toujours les préparations de vitamine C naturelle peu colorées et contenant des bioflavonoïdes, sans adjonction de sucre ni de conservateur.

Comment bénéficier de fortes doses de vitamine C ?

 Aujourd'hui, il est possible de remplacer la vitamine C administrée en mégadoses par voie intraveineuse (I.V.), par de la vitamine C liposomale qui peut être prise par voie orale.

Pour un dosage efficace d'une mégadose de vitamine C - comme pour tuer les cellules cancéreuses - vous devez atteindre un taux de vitamine C dans le sang d'environ 250-350 mg/décilitre. Une personne moyenne aura généralement environ 1 mg/dl avec un régime alimentaire à peu près correct. Après un traitement de 25 à 50 grammes de vitamine C en intraveineuse sur une période d'environ 90 minutes, le taux sanguin varie de 200 à 300 mg/dl.

Selon les rapports, 6 grammes de vitamine C liposomale par voie orale, équivalent au niveau cellulaire à 50 grammes de vitamine C en intraveineuse.

Où commander de l'acérola et de lavitamine C liposomale

La Vie Naturelle
Tél. : 0 800 404 600
Site : www.la-vie-naturelle.com