• Traiter la sinusite naturellement

Traiter la sinusite avec des remèdes naturels

Souvent, une sinusite s’installe en queue de rhume. Les mucus s’épaississent et une obstruction s’installe. La rhinite dégénère en sinusite. Ceux qui prennent souvent l’avion savent que les fins de rhume risquent de donner lieu à des décompressions très douloureuses en croisière, ou à des descentes de cabine pénibles avec forts picotements d’aiguilles et larmoiements. À savoir qu’en plus des sinus frontaux, nous avons aussi des sinus maxillaires souvent moins douloureux mais présentant plus de risques de débordements au niveau du parodonte.


La médecine propose souvent des traitements aux antibiotiques ou à la cortisone qui enferment littéralement le loup dans la bergerie et ne résolvent pas le problème définitivement.

Enfin, il faut signaler que les sinus peuvent servir d’émonctoire de même que l’on pourrait avoir un ulcère variqueux, des leucorrhées, de la bronchite ou une fistule anale. Il convient alors de procéder à des remèdes de drainage de fond selon que l’intestin, le foie ou les reins sont la cause de la déficience.

  • D’abord que faire pour qu’un rhume ne dégénère pas en sinusite ?

  1. Attendre l’épaississement des mucosités nasales (pas avant), effectuer deux inhalations par jour avec du Calyptol inhalant (en pharmacie). Un inhalateur en plastique ne coûte pas cher mais sachez que rien ne vaut l'inhalation sèche (voir cet article).
  2. Pour dégager et nettoyer le cavum : effectuer au lever un « neti » (rinçage du nez avec de l’eau salée). Cette méthode pratiquée par la plupart des yogis est aussi conseillée par certains spécialistes ORL.

Le neti peut être pratiqué en tant qu’hygiène journalière mais aussi pour régler une sinusite installée.

Méthode du neti

  1. Acheter un lota (en diététique). À défaut utiliser une théière. Dissoudre une bonne cuillère à café de sel de mer brut dans de l’eau tiède dans la théière.
  2. Se pencher au-dessus du lavabo en tournant la tête d’un côté et en ouvrant la bouche.
  3. Placer la goulotte dans la narine supérieure et verser. L’eau salée doit ressortir par l’autre narine. Si l’on n’est pas assez penché, l’eau s’écoule dans la gorge.
  4. Changer de côté et recommencer. Puis moucher pour vider le nez.

En période inflammatoire, cela pique passablement et fait larmoyer.

Sinusite aiguë

Au lever : alterner un jour sur deux

  • soufre granion ou microsol (en pharmacie)
  • argent granion ou microsol (en pharmacie)
  • ampoule dans chaque narine.

Avant les repas principaux

  • Hépar sulfuricum 9 CH, 20 gouttes, flacon 30 ml (en pharmacie)

Dans la journée

Sinusite chronique

Au lever : alterner

  • Soufre : microsol (en pharmacie), 1 ampoule
  • Manganèse-cuivre : microsol (en pharmacie), 1 ampoule

Avant les repas principaux

  • Silicea 30 CH, 20 gouttes flacon 30 ml (en pharmacie)

Dans la journée

  • Friction des sinus avec Niaouli, huile essentielle (en diététique), dilution 50 % dans de l’huile d’amande douce.

Crise aiguë

Alterner toutes les heures :

  • Kali Bichromatum 15 CH, 20 gouttes, flacon 30 ml (en pharmacie)
  • Kali Iodatum 15 CH, 20 gouttes, flacon 30 ml (en pharmacie)

Nota :
Il est courant qu’un simple bain de mer en mettant la tête sous l’eau règle un problème tenace de rhinite ou de sinusite.

Quel que soit votre état de santé, les conseils ne vous dispensent pas de consulter un thérapeute des médecines alternatives. Pour en trouver un près de chez vous, rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com ou renseignez-vous auprès des écoles de formation à la naturopathie de votre région. Vous en trouverez la liste sur devenir-therapeute.fr.

Pour accéder directement à une liste de naturopathes dans les plus grandes villes, cliquez sur un des liens ci-dessous.