Visa pour des vacances sans soucis intestinaux

Diarrhées ou constipation, le dépaysement estival peut parfois se traduire par des perturbations intestinales qui peuvent gâcher les vacances… même dans un endroit de rêve. Le laboratoire suisse Botavie propose deux complexes aux plantes actives sur l’intestin. À glisser dans sa trousse de voyage.


 Il arrive parfois que les vacances, en particulier à l’étranger, tournent au cauchemar. Une attention moindre à l’hygiène alimentaire, l’envie de goûter des produits locaux (fruits de mer, préparations traditionnelles, etc.), peuvent vite perturber notre transit intestinal.

 
Transit accéléré
 
Les diarrhées sont dues à des germes (salmonelles, colibacilles), des parasites (amibes) ou à des virus (entérovirus). Elles peuvent durer plus d’une semaine et, outre l’inconfort, elles présentent un risque de déshydratation important. SanDiaril, à base de calendula, curcuma, menthe poivrée, cannelle, Syzygium, Brucea javanica entre autres, agit sur le tissu de la paroi intestinale afin d’en résorber l’inflammation tout en apaisant le mouvement des muscles lisses responsables des spasmes.
 
Certaines plantes comme l’aubépine, le sureau noir ou l’échinacée d’Inde viennent stimuler l’absorption de l’eau par le tissu intestinal afin d’enrayer la déshydratation et d’augmenter la densité des selles. Calendula et curcuma agissent à titre d’antiseptique pour combattre les germes, virus et parasites. SanDiaril peut aussi se montrer utile en accompagnement d’un traitement destiné à soigner des diarrhées chroniques dues à une inflammation de l’intestin, une intolérance au gluten, à une hyperthyroïdie, etc. Toutefois, chez les personnes fragiles, il peut être alors préférable de consulter un médecin.
 
Transit bloqué
 
Autre tourment des vacanciers : la constipation due au changement d’habitudes et de rythmes. En France, on estime qu’une personne sur cinq (majoritairement des femmes) souffre de constipation. On parle de constipation quand la fréquence des selles est inférieure à trois fois par semaine. Chez un sujet sain, le passage des selles à travers le côlon (qui mesure environ 1,25 mètre) prend 34  heures en moyenne alors qu’il peut aller jusqu’à sept jours chez une personne très constipée. La constipation s’accompagne souvent de ballonnements et de douleurs abdominales. L’alimentation joue un grand rôle pour stimuler le transit intestinal : boire un grand verre d’eau à jeun, manger des fibres (céréales complètes, légumes verts, pruneaux, figues, etc.). Se masser le ventre et faire de l’exercice participe aussi à la bonne digestion et élimination.
 
Si toutefois cela ne suffit pas, un laxatif naturel pris ponctuellement, comme Transit-Lax, peut aider à se sentir mieux. À base de coriandre, Anemarrhena asphodeloides, livèche, aloé vera, ce complexe stimule les fonctions hépatiques et biliaires. La petite centaurée et la cardamome, quant à elles, ont un rôle antispasmodique et favorisent un mouvement doux des muscles de l’intestin. La durée d’un traitement est de 3  à 4  semaines. Il ne devra pas être répété avant deux mois, sous peine de voir l’organisme s’habituer au soutien des plantes et devenir quelque peu paresseux.
 
  • Info et point de vente : 
    Botavie
    France : 09  70  44  05  75
    Étranger : 00 41 22 930 00 42
    www.botavie.com