• Un remède tiré du lait de jument

Un antiviral sur la longueur d’onde du placenta

Un laboratoire bordelais, spécialisé en immunothérapie régulatrice, a élaboré un complexe anti­viral et dynamisant qui permet d’échapper à la grippe et aux coups de froid. Régulateur et tonifiant du système immunitaire, ce complément alimentaire a pour base du lait de jument dynamisé avec une onde dont la longueur est celle du placenta, source de vie et de protection.


Les propriétés bénéfiques du lait de jument sont maintenant bien connues de tous ceux qui s’intéressent aux médecines naturelles. Sa composition étant quasiment identique à celle du lait maternel, il en est le meilleur substitut. Pauvre en caséine et riche en protéines spécifiques du système immunitaire (les immunoglobulines IgA, IgG et IgM), le lait de jument est par ailleurs un excellent activateur des ressources d’auto-guérison de l’organisme, et agit comme stimulant du système immunitaire et tonique général.

Or le système immunitaire est bien plus qu’un instrument de lutte contre les intrus pathogènes : bactéries, parasites, champignons, virus… Il est en relation étroite avec le système nerveux et le réseau des glandes hormonales. Les cellules immunitaires spécialisées, les lymphocytes (ou globules blancs), présentent à leur surface des molécules qui leur permettent de palper et de distinguer tous les types cellulaires d’un organisme. À la moindre alerte, ils libèrent des molécules (les immunoglobulines) dans tout l’organisme via les voies sanguines et lymphatiques. L’ensemble des immunoglobulines constitue un réseau qui travaille sans cesse à la correction des déséquilibres de l’organisme et à son maintien en bonne santé.

Antiviral à l’épreuve de l’hiver

Sur un individu dont le système immunitaire est déséquilibré par une fatigue générale, une agression virale, bactérienne ou autre, il est possible d’agir en apportant, par des immunoglobulines choisies, l’information qui permettra à l’organisme de lutter contre la pathologie.

Cette technique de soin, dite immunothérapie régulatrice, est la spécialité d’un laboratoire bordelais, BioQuantics, qui commercialise déjà une gamme d’immunoglobulines de lait de jument. Le principe de cette thérapie consiste à donner à des juments, durant l’année, une préparation homéopathique spécifique qui entraîne chez elles une réponse immunitaire et donc l’émission d’anticorps adaptés à la préparation qu’elles ont reçue. Le laboratoire a ainsi élaboré une gamme de produits pour la thyroïde, l’arthrose, la digestion, le cœur, les reins… et très récemment, un antiviral intéressant.

La longueur d’onde du placenta

L’originalité de ce dernier immuno­régulateur baptisé Équisanté, et c’est le secret du produit, est que la préparation a été dynamisée en étant soumise à une longueur d’onde particulière : celle du placenta. Pour Sylvie Garcia, la conceptrice de ce dernier-né, le placenta a « la longueur d’onde de la vie, et de la protection contre les agents d’agression extérieurs. C’est aussi la longueur d’onde de la couche terrestre supérieure… » Il n’y a en effet qu’une infime minorité de virus qui parviennent à passer la barrière placentaire. Les produits ainsi dynamisés n’en sont donc que plus efficaces.

Plusieurs médecins, réunis par le laboratoire, ont accepté de traiter certains de leurs patients, enfants et adultes, avec ce produit durant l’automne et l’hiver, alors que l’épidémie de grippe galopait. Les résultats transmis récemment indiquent qu’aucun des patients n’a été atteint par la grippe et que les enfants n’ont pas eu à subir les coups de froids et les rhumes typiques de la saison froide. Les sujets d’un naturel allergique ont également constaté une nette amélioration des symptômes. Le système immunitaire ayant reçu l’information « antivirale » et « dynamisante », il a pu jouer son rôle sans faiblesse.

Les immunoglobulines d’Équisanté sont associées à de la propolis pour ses vertus antibiotiques et immuno­stimulantes, et à de la gelée royale pour son activité stimulante.

Prise facile en sublingual

Équisanté se présente comprimés à laisser fondre sous la langue pour une diffusion plus rapide. Quelque soit l’âge de la vie, un comprimé par jour suffit. Pour les plus petits, écraser le comprimé et de donner la poudre à l’enfant.  Les participants au test hivernal ont constaté un effet dynamisant et antifatigue dès le troisième jour d’utilisation. Il n’y a pas eu de contre-effet ni d’intolérance.

BioQuantics
BP 20033
64220 Saint-Jean-Pied-De-Port
tél : 05 57 94 15 40
fax : 05 57 94 15 41
tél : 0 820 38 45 45
Email : bioquantics@wanadoo.fr
Site : www.bioquantics.eu