Technique de méditation

La concentration produit une expérience et cette expérience apporte une connaissance directe. Swami Sivananda disait « une once de pratique vaut plus qu’une tonne de théorie ». Partant de ce principe nous vous conseillons vivement de pratiquer la méditation

Voici une petite technique de concentration, en utilisant le souffle comme support (méditation avec attribut) :

  • Choisissez une position confortable, il ne faut pas que le corps vous envoie des signaux de douleurs, cela vous empêcherait de poursuivre votre concentration et peut-être même la méditation. Soit à plat dos (au risque de vous endormir), soit en position assise (posture parfaite). Prenez le temps de bien vous installer, puis décontractez au mieux l’ensemble des muscles du corps et du visage.
  • Une fois installé, ne bougez plus, maintenez volontairement l’immobilité du corps en utilisant la détente. Maintenez votre attention sur le corps et vérifiez instant après instant que vous êtes bien immobile.
  • Continuez à maintenir l’immobilité du corps et prenez conscience du va-et-vient du souffle à l’intérieur des narines. Laissez le souffle se faire de lui-même et observez en même temps l’immobilité du corps et le souffle naturel au niveau du nez. Maintenez l’exercice à ce niveau pendant cinq minutes environ.

Continuez à intensifier votre concentration en prenant conscience de votre souffle (toujours bien calme et naturel) et des temps d’arrêt du souffle. Après l’inspiration, le souffle s’arrête sans effort un petit instant. Puis, après l’expiration prenez conscience de l’arrêt du souffle à poumons vides et toujours sans effort. Ne cherchez pas à contrôler le souffle, utilisez le souffle pour vous concentrer, à ce niveau vous devez être conscient en même temps de l’immobilité du corps, du va-et-vient du souffle et des temps d’arrêt du souffle. Soyez bien à l’écoute de ce que vous ressentez.

  • Maintenez l’exercice le temps que vous pouvez, sachant qu’inévitablement votre concentration sera interrompue par des sensations, des pensées.…

Ne vous découragez pas et continuez l’exercice sans vous mettre en tension.