Réaction sur le dernier édito : Le psoriasis

Je voudrais réagir sur votre édito où vous nous invitez à adhérer à France Psoriasis pour hisser les traitements naturels au même titre que les traitements allopathiques. Je vous félicite pour cet article et affirme, en tant que malade, que oui, les traitements naturels fonctionnent et oui, ils peuvent mettre en sommeil le pso. J’ai été atteinte par ce démon, six semaines après un burn-out en 2000. J’ai eu droit à la totale : des séances de puvathérapie chez le dermatologue, des brûlures, etc. J’ai noté une légère amélioration, certes, légère pour des traitements pénibles, et surtout, des rechutes dès arrêt desdits traitements. Sans parler des coûts financiers, notamment pour la Sécu.
 
Et puis… et puis j’ai rencontré le Dr Bodin qui m’a ouvert les yeux sur des possibilités de traitements naturels et, à son départ de Bayeux, j’ai eu la chance d’être mise en contact avec un autre médecin, 
le Dr Vigneras à Ouistreham, qui a une approche très efficace basée sur l’encrassement des émonctoires, notamment par tous les médicaments contre le pso. On a donc nettoyé mon foie, mon pancréas, mes reins, mes intestins et le résultat est que mon émonctoire peau n’a plus souffert de psoriasis.
 
Je le dis très clairement : la médecine allopathique et les séances de puvathérapie ne servent à rien. Pour conclure, je vous précise que je suis adhérente à l’Association France Psoriasis depuis 2003. J’ai eu beau, lors d’une assemblée générale, témoigner de mon cas devant différents médecins présents, des méthodes que j’ai employées, je n’ai intéressé personne.