Planter des médicinales !

Le meilleur moyen d’être sûr de la qualité de ses plantes médicinales, c’est encore de les cultiver soi-même ! Si vous avez un jardin, une terrasse ou même un petit coin de balcon, vous pouvez vous y mettre. Car certaines plantes poussent parfaitement en jardinière ou en pot. Hé oui, la santé naturelle au pas de votre porte, c'est possible !

La qualité 100% Bio

Beaucoup de plantes aromatiques et médicinales peuvent s’acheter en graines dans les jardineries. Certaines marques proposent, en grande distribution, des graines bio. Si vous les trouvez, n’hésitez pas : c’est un gage de qualité.

Le fenouil

- Les graines, jaune verdâtre, doivent être semées en lignes. Elles apprécient particulièrement les sols légers, bien ensoleillés.
- Prévoyez un espace assez important (40 à 50 centimètres). Lorsque les plantes commenceront à sortir, ne conservez que les plus vigoureux, que vous repiquerez en les espaçant de 15 à 20 centimètres.
- Lorsque les tiges deviendront épaisses, faites une petite butée de terre au pied de la plante pour la protéger. Les bulbes se récoltent  tout au long de l’été, délicieux en salade.
- En phytothérapie, on utilise les graines. Pour cela, il faut laisser la plante monter jusqu’à ce qu’elle porte une fleur, puis récolter les graines dès qu’elles sont à maturité. Faites-les sécher à l’ombre.
Vertus médicinales : le fenouil est digeste. Il apaise les maux d’estomac. Il est aussi légèrement diurétique, tonique et stimulant. On peut aussi employer la décoction en gargarisme contre les maux de gorge.

Le thym

- Qu’il s’agisse de thym ordinaire, de serpolet ou d’origan, la culture est la même. Les graines, petites et rougeâtres, doivent être très peu recouvertes après le semis. Le thym aime les sols secs, un peu caillouteux, et doit être très ensoleillé.
- Lorsque les premiers plants commencent à sortir, éclaircissez-les en laissant au moins 5 centimètres entre eux.
- Le thym peut aussi se repiquer en séparant les touffes de pieds déjà existant.
- La plante est à pleine maturité en septembre. Mais on peut le cueillir tout au long de l’année pour la cuisine et la santé.
Vertus médicinales : le thym est digestif et antiseptique. Une cure de thym avant l’hiver garantit contre les rhumes toute l’année.

Le persil :
- À force d’être banalisé, on oublie que lui aussi est une vraie plante médicinale. Il s’adapte à tous les types de terrains, mais aime bien les terrains très fertiles et riches en humus, où il se développe mieux.
- Les semis se font soit à la volée, soit en rangées espacées de 30 centimètres. Il faut bien arroser pour maintenir la plante au frais. Il vaut mieux laisser les graines en surface et les recouvrir d’une fine couche de terreau, voire de sciure.
- En phytothérapie, on utilise soit les feuilles (comme en cuisine) soit les racines, soit les semences. Les feuilles se récoltent au fur et à mesure de leur pousse. Pour les racines, attendez un an, pas plus, sinon elles deviendraient trop ligneuses et perdraient de leurs vertus. Les semences, elles, se récoltent sur les pieds âgés de deux ans.
- N’oubliez pas de bien protéger la plante en hiver pour qu’elle ne souffre ni du froid ni du gel.
Vertus médicinales : il est tonique et apéritif (très riche en vitamine C). Il est aussi diurétique et calme les irritations urinaires. La racine est très stimulante. Les graines font tomber la fièvre. ?

Maxime Cocherel

Préférez les produits naturels

Pour préserver la qualité des plantes médicinales que vous cultivez, fuyez absolument les produits chimiques (engrais, insecticides, fongicides…).
Comme engrais, utilisez de la corne de bœuf torréfiée ou du sang séché.
On trouve ces produits, sous forme de poudre à mélanger au terreau ou à la terre, dans les jardineries.
Comme insecticides, fongicides, pesticides, utilisez des produits à base de pyrèthre ou de roténone.
Enfin, n’oubliez pas les coccinelles : on trouve, toujours dans les jardineries, des larves de coccinelles que l’on peut parsemer dans le jardin. Lorsqu’elles éclosent, elles donnent naissance à des milliers de petites bêtes rouges et noires qui se nourriront de moucherons, puces et autres araignées blanches. Du même coup, elles en débarrasseront vos plantations !