Les propriétés naturelles du laurier (Laurus nobilis)

Noms communs : laurier-sauce, laurier noble, laurier d'Apollon, laurier des poètes.feuilles-laurier.gif

Vénéré par les Grecs et les Romains, le laurier est à l'origine du mot « baccalauréat », du latin Bacca laureus, la baie du laurier : un bachelier est donc celui qui récolte les fruits de son travail. On prête au laurier des pouvoirs magiques. Avoir quelques branches de laurier chez soi conserve la santé. En Languedoc, en brûler à la Saint-Jean garantissait de la peste. Contre un torticolis, on s’enveloppait le cou d'une serviette contenant des feuilles chaudes de laurier. On prêtait aux infusions de laurier le pouvoir de guérir les orgelets. Enterrer sous un laurier le cordon ombilical d'un nourrisson de sexe mâle le rendait courageux.

Effet santé

Les feuilles de laurier sont coriaces et fortement aromatiques. Elles constituent la base du fameux « bouquet garni » de la cuisine française. Le laurier-sauce réveille l'appétit et redonne du tonus aux organismes affaiblis.

Recettes médicinales

  • En infusion : le laurier est indiqué pour soulager les flatulences et stimuler les estomacs paresseux. Certains phytothérapeutes le conseillent comme remède contre l’arthrite. Antiseptique, il désinfecte par fumigation les voies respiratoires et soulage, en infusion, les maux de dents. 2 g pour 100 ml d'eau bouillante, à prendre après le repas.
  • Il est recommandé en essence contre les entorses et les meurtrissures.