• Des omega 3 contre les douleurs des règles

Les Oméga 3 contre le syndrome prémenstruel et la ménopause

La simple prise d'Oméga 3 fait parfois disparaître en quelques semaines les troubles associés au syndrome prémenstruel.


Le syndrome prémenstruel est une période souvent mal vécue chez la femme en raison de diverses manifestations pénibles :

  • Ballonnement abdominal
  • Céphalées
  • nausées
  • Seins douloureux et gonflés.

Ces troubles sont dus à un déséquilibre hormonal, en particulier un hyperfolliculinisme, lui-même lié à une déficience en prostaglandine E1 (PGE1). Or, les PGE1 stimulent la production de progestérone, antagoniste de la folliculine en quelque sorte.
Les PGE1 ne peuvent être synthétisées qu’à partir d’un acide gras essentiel : l’acide gamma linolénique, dans la série oméga 6 que l’on trouve dans les huiles végétales (graisses saturées).

Nota : Attention on confond souvent ces symptômes avec ceux de l'endométriose, qui se traite différement.

Mais, il existe un complémentaire indispensable : l’acide alpha linolénique dans la série des oméga 3, qui se trouve, lui, dans les huiles de poisson (graisses insaturées).
Le problème est de savoir quel est le bon rapport d’équilibre entre les graisses saturées et les graisses insaturées, pour être en bonne santé.

Des chercheurs américains ont montré que les besoins en oméga 6 sont de l’ordre de 5 g par jour, mais surtout que le rapport entre les deux types de graisses doit être de 4 pour l’oméga 6 contre 1 oméga 3.

La prise d'Oméga 3 régule donc les risques de coagulation par une fluidification du sang et agit en tant qu’anti-inflammatoire. Quantre mois de traitement sont conseillés.

À découvrir :

 

À écouter sur Radio Médecine Douce :

 

À lire :