L’eau d’orage : à boire à grandes gorgées

Les agriculteurs et les éleveurs savent que l’eau d’orage a des propriétés stimulantes sur les plantes et sur l’ensemble du vivant. Ceux qui ont étudié ce phénomène s’accordent pour conclure qu’il est dû à la dynamisation de l’eau par les éclairs. À l’occasion des orages de fin de l’été, vous pourrez faire le plein de cette énergie revitalisante. Mais comment prolonger la cure? Un chercheur français a mis au point un procédé permettant de boire de l’eau d’orage toute l’année.

La première application thérapeutique de l’eau dynamisée par un procédé de photo-stimulation a été réalisée par Joëlle Henry, naturopathe de formation. Disposant de peu de moyens, elle a créé, il y a vingt ans, un centre de bains, Aqua-prima, à Auxerre (voir « Santé Pratique » n°24). De nombreux praticiens des médecines naturelles ont déjà pu mesurer, selon leur spécialité, les bienfaits immédiats qu’ont constatés leurs patients après un bain d’eau énergisée. Une étude épidémiologique sur 200 personnes, réalisée avec l’aide d’un médecin, démontre que les rééquilibrages de l’organisme consécutifs à ce bain ne sont pas uniquement d’ordre énergétique. Les améliorations se constatent tant sur les troubles de la mobilité (sciatiques, lombalgies) que sur les problèmes dermatologiques (psoriasis ou zona) ou sur les états psychiques dépressifs ou fatigués.

La dynamisation photonique de l’eau

De récentes recherches montrent que l’eau n’est pas uniquement un solvant qui n’intervient dans les réactions chimiques que comme support. Une étude en laboratoire a montré que l’eau répondait à la stimulation lumineuse par une modification de ses combinaisons moléculaires, lui conférant ainsi des propriétés physiques différentes d’une eau classique. Les chercheurs s’orientent vers l’hypothèse d’une modification de la densité de l’eau due à l’action des photons sur les liaisons hydrogène.
Cette modification rend l’eau moins « mouillante » en diminuant sa capacité à se lier avec les éléments de son environnement, ce qui a pour effet, par exemple, un séchage très rapide après un bain. Mais l’effet principal de l’eau dynamisée ne se situe pas au niveau des échanges chimiques ou physiques. Ce sont les fréquences lumineuses qu’elle a enregistrées provisoirement (l’eau reprend sa structure habituelle après cinq heures) qui lui confèrent ses propriétés.

La résonance biologique

La vie s’est construite sur les fréquences de l’eau et perdure grâce à elles… La photostimulation de l’eau imprime dans sa « mémoire » un ensemble de signatures électro-magnétiques qui correspondent à celles du vivant. Au contact de l’eau dynamisée, l’eau du corps va assimiler par résonance le champ d’informations biologiques qu’elle contient. Ce dernier va réorganiser les biorythmes cellulaires perturbés qui caractérisent les cellules et les organes malades. C’est ce qui explique le bien-être immédiat qu’elle procure.

Un élixir de santé à boire toute l’année

Pour prolonger l’effet du bain, les concepteurs de ce principe ont mis au point, il y a quelques années, une poterie (baptisée « Aqualustrale ») munie d’un générateur d’éclairs lumineux qui permet de produire de petites quantités d’eau dynamisée et de la boire au quotidien. Sa simple présence dans la maison a également pour effet de restaurer l’équilibre énergétique des lieux perturbés par la nature du sous-sol ou la pollution électro-magnétique ambiante.
Boire régulièrement de cette eau permet une élimination des toxines en profondeur, et les premiers consommateurs réguliers confient que leur corps s’est habitué à cette eau au point que les autres eaux ne les désaltèrent plus.
À raison de deux litres « d’eau d’orage » par jour, il est possible de rééquilibrer l’organisme en douceur pour un traitement « de fond », là où le bain a un effet « intense ». Malheureusement, les « Aqualustales » sont un peu chères (670 euros). Il faut dire que l’efficacité repose sur un accord subtil entre l’intensité des flashs, leur fréquence, leur durée et la quantité d’eau à dynamiser. Mais l’équipe du centre nous indique qu’elle met au point un système moins onéreux qui devrait bientôt voir le jour.

Adresse:
Aqua Prima
11 bis, rue Victor Claude
89000 Auxerre
Tél. 03 86 52 93 49
www.aqua-prima.com