Le soufre en voie de disparition

Indispensable au transport de l’oxygène dans les cellules, le soufre est normalement disponible dans notre alimentation quotidienne. Depuis un demi-siècle, les pesticides et le raffinage des aliments ont pratiquement éliminé toute trace de soufre de notre nourriture. La carence ainsi créée pourrait être à l’origine de bon nombre de pathologies modernes. Les recherches d’un passionné : Patrick McGean découvre la face cachée du MSM


En 1999, Patrick McGean, un Américain passionné par le soufre – et sans aucun diplôme médical – lance une étude sur plus de 1 000 personnes afin de recenser les effets bénéfiques du MSM sur la santé :
« The Live Blood and Cellular Matrix Study » (Étude du vivant au niveau du sang et de la matrice cellulaire). Il est le premier à faire le parallèle entre l’utilisation d’engrais détruisant le soufre et la prolifération de maladies dites « modernes ».

Depuis une dizaine d’années, il photographie et interroge régulièrement les membres de son étude en cure de soufre. Il a pu recenser, en plus des effets déjà connus, les nombreux bénéfices collatéraux du MSM : peau, hypertension, cholestérol, protection des infections, maladies digestives, diabète, parasites, dépression, recoloration des cheveux gris, glaucomes, gencives, migraines, régénération du foie après hépatite C…

Selon les éléments qu’il a rassemblés, les participants de l’étude qui étaient sous chimiothérapie et qui ont pris 30 g de soufre organique par jour n’en ont pas subi les effets secondaires (chute de cheveux, nausées, diarrhées) mais de plus, les oncologistes ont observé une diminution du nombre des cellules cancéreuses. Il découvre aussi que tous les MSM proposés dans le commerce n’ont pas la même efficacité et comprend pourquoi : le soufre ayant un goût très amer, la plupart des laboratoires dénaturent le produit pour lui donner une forme attrayante. Le MSM subit le même processus que notre alimentation lorsqu’elle est raffinée. Ces additifs, qui représentent parfois jusqu’à 70 % des compléments alimentaires proposés (il s’agit principalement d’agents anti-agglomérants), bloquent la biodisponibilité du soufre pour la cellule. Il élaborera par la suite pour son étude un produit sans agent perturbateur, en utilisant des cristaux de soufre bruts n’ayant subi aucun traitement. Ce soufre organique est une forme cristalline pure (à 99,7 %) de MSM.

Mode d’emploi

Le soufre organique est vendu en boîte de 250 g de poudre. Le goût, assez amer, peut être adouci avec du jus de fruit. Il ne faut pas le diluer dans l’eau du robinet, qui contient du chlore et du fluor, car ces deux éléments chimiques empêchent l’action du soufre. On ne connaît aucun cas d’intoxication au soufre organique car l’excès est éliminé dans les urines. Les indications, ci-dessous, sont données pour une personne de 60 kg. Il faut donc les adapter en proportion de votre poids.

  • Pour l’arthrite, les problèmes digestifs, l’hypertension ou le cholestérol : prendre 4 cuillères à café rases de MSM par jour.
  • En cure préventive, pour un meilleur fonctionnement global de l’organisme : prendre 1 cuillère à café rase (environ 4 g) de MSM deux fois par jour. Dissoudre le MSM dans une tasse d’eau chaude.

 

Où se procurer du MSM

La Vie Naturelle

Tél. : 0 800 404 600

Site : www.la-vie-naturelle.com

Nous vous recommandons de vous faire accompagner par un thérapeute pour vérifier que ce complément est compatible avec votre état de santé ou avec vos traitements en cours.

Et quel que soit votre état de santé, les conseils ne vous dispensent pas de consulter un thérapeute des médecines alternatives. Pour en trouver un près de chez vous, rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com

Pour accéder directement à une liste de naturopathes dans les plus grandes villes, cliuqez sur un des liens ci-dessous.