Le basilic

Symbole de fertilité pour les Romains, cultivé autour des sanctuaires en Inde où il est élevé au rang d’herbe sacrée offerte à Vishnou et à Krishna, le basilic entre dans le processus de momification dans l’ancienne Égypte. Dès le Moyen-Âge, le basilic parfume l’eau de lessive et joue les entremetteuses (un pot de basilic sur le rebord d’une fenêtre signifiait que le chemin était libre et que l’amant pouvait aller enlacer sa belle sans danger). Il est recommandé pour combattre la mélancolie, les coups de froid, les verrues et les morsures de serpent.

Effet santé

  • Bactéricide en assaisonnement.
Recettes médicinales
  • Infusion (sédatif, anti-rhume, favorise la montée de lait, digestif, en compresse soulage les problèmes oculaires dus à la fatigue) : Laisser infuser 1 c. à soupe de feuilles dans une théière d'eau bouillante pendant 10 mn, filtrer, boire chaud. Vous pouvez ajouter à l'infusion 1 cuillère à soupe de tilleul.
  • L’infusion fébrifuge (Inde) : Faire bouillir 2 tasses d'eau, ajouter 1 c. à café de basilic, les graines extraites d'une capsule de cardamome, 1/2 c. à café de cannelle en poudre, 1/2 c. à café de sucre brun, laisser infuser 10 mn, filtrer. Prendre un petit verre à liqueur toutes les deux heures.
  • Cataplasme (antiseptique) : Plonger les feuilles fraîches de basilic quelques secondes dans un peu d'eau chaude. Déposer les feuilles sur la région affectée. Retenir à l'aide d'une compresse.