• Faites une infusion de racine d'astragale

L’astragale renforce le système immunitaire

L’astragale (Astragalus membranaceus), ou Huang QI (l’énergie jaune) est une plante chinoise à ne pas confondre avec astragalus gummifer, plante du Moyen-Orient qui fournit la gomme adragante, aux qualités adoucissantes. Cette plante, de la famille des légumineuses, pousse au nord de la Chine, de la province Hellongjlang jusqu’à l’ouest de la montagne de Sichuan entre 1 500 et 3 000 m d’altitude. Son habitat préféré est le bord des forêts car elle aime le soleil et un climat sec. Elle est cultivée en Chine et aux Etats-Unis pour les besoins de la phytothérapie.


On utilise les rhizomes avec les radicelles. A l’automne, on enlève les racines des plantes de plus de quatre ans, on les nettoie et on les laisse sécher au soleil. Puis, on les humidifie et on les découpe.

Mentionnée il y a plus de 2000 ans dans le « Shen Nong Ben Eao Jing » comme tonique supérieur et dans la thérapie « Fu Zhen », cette plante de saveur douce est utilisée en médecine traditionnelle chinoise pour tonifier les méridiens de la rate et du poumon.

De nombreuses prescriptions pharmaceutiques chinoises incluent l’astragale dans leurs formules. Avec le ginseng, c’est la plante la plus utilisée pour stimuler l’énergie et renforcer les défenses naturelles du corps.

Les ingrédients actifs de cette plante sont principalement des saponines (astragalsaponine I, II, III et daucostérol), des polysaccharides et de flavonoïdes. Les polysaccharides d’astragale et l’astragaloside sont responsables de l’action tonifiante sur l’immunité. L’astragale contient aussi des acides aminés, des phospholipides et des oligo-éléments dont le sélénium à l’action anti-oxydante bien connue.

Les scientifiques ont confirmé les utilisations traditionnelles de l’astragale et ont prouvé l’effet tonifiant de l’astragale sur le système immunitaire et son action protectrice contre les bactéries et les virus. Cette plante est un complément idéal dans les chimiothérapies à répétition car elle tonifie l’immunité (en particulier les cellules T4), protège les fonctions hépatiques et réduit les oedèmes.

Actions pharmacologiques

  • Système immunitaire : augmente la formation des anticorps, en particulier les IgA et IgG dans la muqueuse nasale des personnes sensibles aux refroidissements.
  • Système cardiovasculaire : abaisse la pression sanguine et améliore la microcirculation.
  • Foie : hépatoprotectrice, prévient la perte de glycogène hépatique.
  • Sur le contrôle de la glycémie : diminue le taux de sucre dans le sang mais sans effet hypoglycémique préjudiciable.
  • Sur la respiration cellulaire : améliore la tolérance des cellules à l’anoxie, augmente le taux d’AMP cyclique, et inhibe la croissance des cellules tumorales.
  • Sur les glandes surrénales : favorise leur bon fonctionnement et s’oppose aux états de fatigue chronique.

L’astragale fait partie des plantes adaptogènes qui rééquilibrent le système d’adaptation au stress de l’organisme, tout comme le ginseng, l’éleuthérocoque, l’ashwagandha, le maïtaké ou le schizandra.

Protecteur des chromosomes

Il est maintenant admis scientifiquement que l'extrait de racine d’astragale (les astragalosides) est un des précurseurs de l’enzyme télomérase. Cette enzyme est capable de ralentir le processus de vieillissement en protégeant l’enveloppe qui entoure les chromosomes (télomères).

La découverte de l’enzyme télomérase a valu un Prix Nobel de Médecine en 2009 à Elizabeth Blackburn et Carol Greider. Le ralentissement de l'activité de la télomérase serait un facteur important du vieillissement de l’organisme. L’enzyme télomérase aide au maintient des chromosomes et de l’organisme et lutte contre le vieillissement cellulaire lié à la pollution, au stress, à l’avancée en âge. En effet, c’est lorsqu'il y a un dysfonctionnement de l’enzyme télomérase que la diminution de la régénération cellulaire apparaît. C’est alors que des maladies lourdes se déclenchent et que les signes accélérés de l’âge se manifestent.

Elle est présente dans un complément alimentaire spécifique appelé Télomère ADN Protector.

Recommandations thérapeutiques

  • Fatigue chronique avec manque de résistance à l’effort, transpiration excessive avec asthénie, convalescence.
  • Infections chroniques, boutons avec suppuration.
  • Mauvaise résistance au froid avec tendance aux refroidissements, faiblesse pulmonaire surtout pendant la période hivernale.
  • Effets secondaires de la chimiothérapie et de la radiothérapie.
  • Etat de stress.
  • Asthme bronchique, allergies saisonnières.
  • Insuffisance hépathique

L’astragale, mode d’emploi

Décoction de racines (recette traditionnelle chinoise)

  1. Mettre 10 g de racines dans un récipient émaillé avec deux grandes tasses d’eau.
  2. Faire bouillir à feu doux et à couvert jusqu’à réduction de moitié.
  3. Filtrer et boire chaud en deux fois, le matin au lever et avant le repas de midi.

    Cette cure peut être prolongée pendant trois semaines et répétée si besoin. L’astragale ne présente aucune toxicité.

En ampoules buvables comme complément nutritionnel, à raison d’une ampoule le matin.

Gilles Corjon,
docteur en pharmacie, herboriste à Grenoble.
 

Quel que soit votre état de santé, ces conseils ne vous dispensent pas de consulter un thérapeute des médecines alternatives. Pour en trouver un près de chez vous, rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com ou renseignez-vous auprès des écoles de formation à la naturopathie de votre région. Vous en trouverez la liste sur devenir-therapeute.fr.

Pour accéder directement à une liste de naturopathes dans les plus grandes villes, cliquez sur un des liens ci-dessous.