Aphtes : soignez-vous naturellement !

Il s’agit d’ulcérations blanchâtres superficielles qui apparaissent sur la muqueuse de la bouche, des joues ou de la langue, de façon isolée ou en petits groupes. D’une taille qui varie de 1 mm à 1 cm, fréquemment douloureuses, récidivantes, elles sont gênantes parce qu’elles rendent difficile l’alimentation et l’élocution.

5 à 10 % des enfants en souffrent régulièrement ; les adultes sont aussi touchés mais les personnes âgées sont moins réceptives. De causes inconnues, bien que des virus soient suspectés, certains aliments semblent les favoriser. Dans les cas graves, les lésions peuvent gagner le palais et le pharynx, envahir toute la bouche et durer jusqu’à 6 semaines avant de disparaître. La guérison est spontanée.

Phytothérapie

L’échinacée

Cette plante, majeure dans la stimulation des défenses immunitaires, accélère la guérison et contribue à espacer les crises : 2 fois 50 gouttes de teinture-mère (1 flacon de 120 ml).

Le cresson

Riche en iode et surtout en vitamine C, le cresson agit sur l’infection et renforce les défenses immunitaires.
Attention : n’utilisez jamais de cresson sauvage mais uniquement du cresson d’élevage. Le cresson sauvage peut transmettre une maladie appelée la « douve du foie ».

Le citron

Le citron contient des anti-inflammatoires : acides citriques et maliques, citrates de chaux, dérivés flavoniques. Le jus de citron sur les aphtes est un traitement drastique des plus efficaces + préparation à base d’huiles essentielles N° 216 (Labo. Aromalia).

Homéopathie

Dès les premiers symptômes, associer Mercurius corrosivus 7 CH avec un autre médicament homéopathique selon les symptômes (5 granules de chaque 2 fois par jour) :

  • Aphtes avec sensation de brûlure dans la bouche améliorée par la chaleur : Arsenicum album 9 CH.
  • Aphtes saignant au contact : Borax 7 CH.
  • Aphtes douloureux au contact des aliments, spécialement chez le nourrisson qui refuse le sein : Borax 7 CH.
  • Aphtes avec salivation abondante et mauvaise haleine : Mercurius solubilis 9 CH.
  • Aphtes avec douleurs piquantes : Nitricum acidum 9 CH.
  • Aphtes irréguliers, peu profonds, entourés d’une zone rougeâtre, avec exsudation d’un liquide jaunâtre : Sulfuricum acidum 9 CH.
  • Si les aphtes sont très rebelles au traitement, ajouter : Nitricum acidum 9 CH et Secale cornutum 9 CH.

Traitements locaux

Badigeonner chaque aphte avec un coton-tige imprégné de Calendula et Plantago en teinture-mère.

Gargarismes avec de l’eau additionnée de 20 gouttes de teintures-mères de Phytolacca et de Calendula.

Remèdes de « bonne fame »

Avant tout traitement local, ne pas oublier de bien se rincer la bouche avec une solution composée de 5 cm3 d’eau oxygénée à 10 volumes dans 1 verre d’eau.

Thé

On peut ensuite essayer d’appliquer un sachet de thé mouillé sur la lésion ; les tanins qu’il contient auront un effet bénéfique.

Sauge

Faire de fréquents bains de bouche avec une décoction de sauge (la feuille et la fleur) : 1 poignée (20 g) pour un litre d’eau, 10 minutes dans l’eau à l’ébullition.

Réglisse

Mâcher 3 ou 4 fois par jour, des pastilles de réglisse qui forment une pellicule protectrice sur les aphtes et, en les isolant des substances irritantes, contribuent à accélérer leur guérison.

Guimauve

Sucer des carrés de guimauve. Passer la langue imprégnée de ce jus sur les aphtes, pour soulager la douleur.

Cresson

Mâcher du cresson frais de culture et passer le jus sur les aphtes avec la langue.

Basilic

Mâcher des feuilles crues de basilic frais. Certains en font une décoction (100 g par litre) utilisée en gargarismes.

Sucre en poudre

Certains se contentent d’appliquer sur les aphtes du sucre en poudre plusieurs fois de suite.

Précautions alimentaires

  • La vitamine C est recommandée sous forme d’acérola : 1 g par jour, en comprimés ou en gélules.
  • Prendre également des flavonoïdes et des antiradicalaires.
  • Éviter certains aliments très favorisants : les fruits secs (noix, amandes, noisettes), les fruits acides (tous les agrumes même si le jus de citron est conseillé en traitement d’attaque), le gruyère, les ananas, les tomates, les bananes, les fraises, les kiwis, le chocolat et les condiments (poivre, moutarde, épices).
  • En revanche, la consommation quotidienne de yaourt à culture active de Lactobacillus acidophilus est vivement recommandée pour l’équilibre bactérien qu’il induit dans la cavité buccale.

Absorber à chaque repas

2 cuillerées à soupe de chou cru haché et 1 cuillerée à café de germe de blé fait souvent disparaître les aphtes très rapidement.

Des menus bien équilibrés, un accroissement du temps de détente après le repas de midi consolideront la guérison.

 

 

À écouter :