Témoignage minceur : « Je me sens revivre ! »

Dominique a 37 ans, dont une bonne vingtaine passées à perdre des kilos pour les reprendre ensuite.


« Si je fais le compte, raconte-t-elle en riant, je dois bien avoir perdu 300 kilos, et repris 290 ! ». Elle a fait le tour des régimes fantaisistes et des recettes miracle, avant d’adopter une nouvelle hygiène de vie. « J’étais désespérée, poursuit-elle.
Je faisais des efforts surhumains pour manger peu, en évacuant toute notion de plaisir, je tenais à force de volonté, et puis un jour je craquais et je reprenais tout. Plus les années passaient, plus mon corps résistait. J’avais de plus en plus de mal à maigrir, et de moins en moins à regrossir. Je commençais à trouver tout cela totalement injuste. Je devenais aigrie, à défaut d’être amaigrie ! J’enviais les silhouettes fines que je croisais dans la rue, je me sentais lourde, je voyais arriver la quarantaine avec angoisse.

L’année dernière, une amie m’a conseillé de voir un naturopathe. J’y suis allée sans grande conviction. Son discours m’a étonné : il ne parlait pas de régime mais de réglage alimentaire, il m’a demandé ce que j’aimais manger, m’a non seulement autorisé mais même imposé des moments de plaisir gustatif.
Il m’a expliqué comment découvrir d’autres délices que le chocolat !
Il m’a aussi parlé de décrasser mon organisme, de me relaxer, de regarder mes problèmes en face pour les résoudre un après l’autre au lieu de les amalgamer en un tas insurmontable.
Il m’a appris à respirer pour mieux éliminer les toxines sanguines et le stress. Et il m’a conseillé des cures de plantes pour aider mon corps à éliminer.
Tout cela m’a semblé très cohérent. C’était une façon de vivre en meilleure harmonie avec mon corps et ma tête.

J’ai mis ses conseils en pratique, en pensant de moins en moins à mes kilos et de plus en plus à mon bien-être.
Et peu à peu, les kilos sont partis. Lentement, mais sûrement. Je suis encore un peu ronde, mais je sais que cela me ressemble. Je me sens en pleine forme. J’ai changé d’alimentation et j’ai découvert d’autres plaisirs».