Question : nodule hypophysaire

Ma fille, âgée de 51 ans, a un nodule hypophysaire. Elle n’a plus ses règles, a des bouffées de chaleur, ses surrénales fonctionnent mal, elle est fatiguée et angoissée. Un phytothérapeute nous déconseille le soja qui ferait grossir le nodule, tandis que le médecin nous dit le contraire. Quelles plantes peuvent être utiles dans son cas ?


 Les plantes riches en isoflavones (comme le soja, mais il en existe d’autres), sont très controversées quant à un effet préventif sur le cancer. Les isoflavones sont des phyto-œstrogènes, c’est-à-dire que ce sont des molécules qui présentent les avantages des œstrogènes sans leurs inconvénients, notamment face au cancer. A priori, je ne pense pas qu’il y ait une contre-indication à sa consommation pour votre fille.

 
Le kudzu est lui aussi riche en isoflavones et pourra être très utile. Mais associez à une prise d’isoflavones (naturels, bien sûr) des probiotiques, car certaines études ont mis en évidence qu’une bonne flore intestinale favorise l’action protectrice des isoflavones. En complément, tournez-vous vers la rhodiola : encore une fois cette plante agira sur les surrénales, la fatigue, les états d’angoisse et soutiendra les équilibres hormonaux et immunitaires.