Question : Laryngo-trachéite pour toute la famille

Notre jeune fils de 5 ans a attrapé une laryngo-trachéite et nous sommes maintenant tous infectés dans la famille. Les traitements qu'on nous prescrit de fonctionnent pas. Avez-vius une alternative naturelle à proposer ?


Le traitement est souvent difficile. En général, ni les traitements de l’angine, ni ceux de la bronchite ne marchent. Il y a toux sèche, plus ou moins déchirante et irritante qui s’auto-alimente.

Remèdes symptomatiques

– Trachyte D8 (1) : 1 ampoule au lever
– Diphterotoxinum 200 K (1) : 1 dose le dimanche au lever
– Arum triphyllum 7 CH (1) : 20 gouttes avant les repas

Si nécessaire :
– Suppositoires bronchorectine (1) : matin et soir

Crise de toux

– Cuprum arsenicosum 7 CH (1) : 30 gouttes – Flacon 30 ml.
– Décoction de thym : 10 branches dans 1 litre d’eau. Bouillir jusqu’à réduction de moitié. 1 tasse miellée.

Tisanes en remède de fond (3 à 4 tasses par jour) :

– Coquelicot (fleurs) : infusion 10 minutes
– Bouillon blanc (fleurs) : infusion 10 minutes
– Lierre terrestre (plante entière) : infusion 10 minutes
Toutes ces tisanes peuvent être miellées.

En cas de toux incoercible

L’irritation est telle que le malade ne peut plus s’arrêter de tousser, surtout au lit. Il a même des courbatures aux abdominaux et s’épuise.
Contacter alors un hôpital pour se faire prescrire de la Codéine.

Clôture de la toux

Lors de la rémission de la toux, il faut faire en sorte que cela ne revienne pas dans 15 jours ou un mois et ne se transforme pas en maladie chronique. Il est donc sage de clôturer par :
– Aviaire 15 CH (1) : 1 dose
– Sulfur 9 CH (1) : 1 dose (enfant fort ou carbonique)
ou
– Sulfur iodatum 15 CH (1) : 1 dose (enfant frêle ou phosphorique-tuberculinique)
Suivi d’une cure de :
– Manganese-cuivre (1) : 1 ampoule au lever pendant 15 jours.

Toux chronique

Un trouble répétitif demande à ce qu’on aille voir plus loin que le symptôme.
Il peut s’agir :

  1. d’un encombrement hépatique,
  2. d’une intoxication intestinale,
  3. d’une allergisation vaccinale,
  4. ou enfin, d’une somatisation psychologique.

Pour la cible du foie

De simples applications de serviettes humides à 40°-44° pendant 20 minutes 1 fois par jour peuvent souvent suffire pour relancer la machine.
On complétera par :
– Chelidonium 9 CH (1) : 20 gouttes avant les repas en alternance 1 jour sur 2 avec :
– Nux Vomica 15 CH (1) : 20 gouttes avant les repas

Pour la cible intestinale

Nettoyage et relance de la flore avec :
Charbon activé (2) : 2 cuillères à soupe rases dans de l’eau froide 2 à 3 fois par jour pendant 10 jours minimum.

Pour l’allergie vaccinale

La méthode Elmiger consiste à reprendre chaque vaccin en doses homéopathiques de 1 000 K en partant du dernier vers le premier. Les homéopathes qualifiés connaissent cela.

Pour la somatisation

La question est : « Qu’est-ce tu tousses, qu’est-ce que tu craches ? ». À chacun de trouver la réponse quelque fois bien cachée au fond du subconscient. Les techniques d’investigations psy ne manquent pas.

(1) En pharmacie
(2) Boutiques diététiques