La tétanie est-elle de la spasmophilie ?

Je fais régulièrement des crises de tétanie, j’ai du mal à respirer et presque envie de vomir. Est-ce de la spasmophilie comme le suggère mon médecin ? Et, si c’est le cas, que puis-je faire comme traitement naturel ?  Chantal Robinson – 35000 Rennes


La spasmophilie se manifeste en effet de temps à autre par des crises de tétanie. La crise s’accompagne d’une oppression respiratoire, de troubles psychiques, de spasmes viscéraux. Le caractère protéiforme de la maladie rend le diagnostic parfois difficile. Seul, l’électromyogramme permet de trancher en montrant une activité répétitive du tracé, spontanément ou après mise en place d’un garrot.
 
Homéopathie
 
  • Natrum muriaticum : médicament de fond. Une dose en 15 CH par semaine.
  • Cocculus indicus : médicament couvrant tous les symptômes de la tétanie. À prescrire systématiquement dans les crises typiques : 3 granules de 5 CH toutes les cinq minutes jusqu’à amélioration.
  • Si palpitations : Ambra grisea 15 CH, 5 granules.
  • Si spasmes : Colocynthis 7 CH, 5 granules deux fois par jour.
 
Huiles essentielles
 
Voie cutanée :
  • HE Artemisia dracunculus : 20 ml
  • HE Citrus aurantium (feuille) : 1 ml
  • HE Lavandula latifolia spica : 1 ml
  • HE Ocimum basilicum : 2 ml
  • HV noisette ou gel neutre, qsp : 50 ml
Une noisette de gel ou 6 à 8 gouttes en massage le long de la colonne vertébrale et du plexus solaire.
 
Voie interne :
  • Oléocapsules HE Ocimum basilicum : 1 capsule quatre fois par jour avant les repas (en pharmacie).
 

À lire :

 

À écouter sur Radio Médecine Douce :