Combattre la sciatique

Le yoga peut être une aide précieuse pour éviter ou combattre les douleurs dues à la sciatique. Je peux personnellement témoigner de l’apport du yoga qui, pratiqué sur les conseils d’un médecin chiropracteur, m’est venu en aide alors que je souffrais d’un début de sciatique paralysante. Et c’est à la suite de cette « dette de reconnaissance » que, depuis 1970, je me consacre à l’enseignement du yoga, aidée par une bonne connaissance de l’anatomie acquise au cours de ma formation para-médicale !


Bon nombre de postures « anti-sciatiques » peuvent être pratiquées. En voici aujourd’hui trois, très simples, à pratiquer en douceur et en dehors des crises :

  • la barque sur le ventre qui tonifie les muscles profonds para-vertébraux indispensables au maintien en place des vertèbres.
  • la sauterelle qui détend le point « sciatique » situé au creux de la fesse (sortie du nerf sciatique qui se dirige vers la cuisse et jusqu’au pied). C’est un point très important en acupuncture.
  • le crocodile en torsion vertébrale qui a un impact sur les lombaires et sur le point sciatique.

Précautions :

Avant de pratiquer barque et sauterelle, prenez la précaution de vous placer en « bascule de bassin » (réalignement des vertèbres afin d’éviter les « pincements »).

 

La barque sur le ventre (Purva Navasana)

À plat ventre, front au sol, jambes jointes. Placez les mains à plat sur les fesses en plaçant les pouces dans les creux sciatiques, points toujours sensibles.
Expirez, rétractez bien l’abdomen. À vide, soulevez jambes et buste. Pressez les pouces dans les points sciatiques.
Inspirez, maintenez en respirant doucement – ou relâchez – et reprenez.

La sauterelle (Salabhasana)

À plat ventre, front au sol, jambes jointes. Placez les poings fermés sous les cuisses. Rétractez l’abdomen.
Expirez, soulevez les deux jambes (front et épaules doivent demeurer au sol).
Inspirez, maintenez en respirant doucement – ou relâchez – et reprenez.

Le crocodile en torsion (Makaravakrasana)

Sur le dos, lombaires plaquées au sol (bascule du bassin), menton rentré, bras plus ou moins ouverts, paumes au sol. Écartez largement les jambes puis glissez les pieds en arrière pour avoir les genoux à demi pliés, pieds à plat. Sans bouger les pieds, déplacez le bassin à gauche. Tournez la tête à gauche.
Expirez, et sans les déplacer, pivotez les pieds à droite ce qui entraîne jambes et bassin. L’épaule opposée doit demeurer au sol. Rentrez le ventre et maintenez en respirant (thoracique gauche). Puis revenez doucement et inversez en déplaçant le bassin à droite.

À noter :
• le déplacement latéral du bassin est une précaution qui évite que la torsion soit en même temps cambrée.
• la médecine ayurvédique recommande les massages à l’huile camphrée le long du nerf sciatique.