Un dentifrice simple comme bonjour...

Depuis 4 000 ans, les hommes s’occupent de leurs dents. Ils n’ont pas attendu le dentifrice pour le faire et ils ont toujours trouvé des remèdes efficaces pour en prendre soin. Entre les mélanges de poudre à base de charbon d’acacia des Égyptiennes ou l’écorce de noyer des Arabes, la nature leur a fourni ce qu’il fallait. Pourquoi en rester à ce que nous proposent les industriels ? Essayez nos recettes qui vous permettront d'éviter la parodontite.

Ce n'est pas parce que l'industrie nous présente aujourd'hui des milliers de dentifrices différents que nous devons oublier les recettes de nos arrières grand-mères qui n’avaient pas toutes recours au petit tube magique... Parmi les formules qui étaient et sont encore tout à fait pertinentes, nous en avons sélectionné huit pour vous !

  • Vinaigre et citron

Le vinaigre de cidre était utilisé pour détartrer les casseroles... et pour se frotter les dents et les gencives. Une façon d’activer la circulation sanguine locale et d’augmenter les défenses locales tout en éliminant le tartre. Dans le même ordre d'idée le jus de citron était utilisé dans les mêmes buts.

  • Le carbone

Le dentifrice était sur le fourneau... C’est là qu’à la campagne, on faisait carboniser de la mie de pain. Celle-ci était ensuite réduite en poudre. Résultat, nos grand-mères avaient là un excellent abrasif dont elles se servaient pour nettoyer leurs dents et les blanchir. Déjà...

  • L'argile blanche fine

L’argile est utilisée pour ses propriétés abrasives et adsorbantes des acides organiques et bactéries responsables des infections et caries. Mais attention, pour l’utiliser en simple dentifrice, choisissez une argile extrêmement fine.

  • Le savon de Marseille à l’huile d’olive

Excellent dentifrice ! Autrefois multi-usages, il servait aussi bien pour la toilette du corps que pour le nettoyage des dents, malgré les bulles et le goût peu agréable laissé dans la bouche.

  • Le gros sel pilé

Réduit en poudre, il était utilisé, à la fois comme abrasif et antiseptique. Aujourd’hui, le sel (une poignée de sel de Guérande à faire fondre dans un verre) est recommandé pour aider les gencives à se fortifier.

  • Le plantain, la prêle des champs, l'ortie

Ces plantes que l’on trouve partout à la campagne étaient utilisées pour tonifier les tissus comme astringents, cicatrisants, reminéralisants, antihémorragiques.

  • L'eau de vie

Le remède à tous les maux ou presque... Elle est utilisée en massages locaux ou sous forme de compresses dans les douleurs articulaires, les entorses ou bien flambée avec du sucre et en gargarismes dans les angines, grippes… Mais elle servait aussi à la désinfection buccale, en cas d'abcès, de douleurs dentaires, de caries.

  • Le clou de girofle

Ses propriétés antiseptiques et anesthésiques sont reconnues depuis très longtemps et utilisées plus particulièrement en hygiène dentaire. On retrouve le clou de girofle dans de nombreux dentifrices. Mais là, on peut l’appliquer sur la dent cariée ou contre la gencive, si celle-ci est enflammée.


Dentifrice, une formule simple

Prenez une pâte de base : 100 g d’argile verte surfine (en magasins diététiques, herboristeries). Ajoutez de l’eau en quantité suffisante, jusqu'à l’obtention d’une consistance pâteuse. Incorporez 10 g de charbon végétal, une cuillère à soupe de vinaigre de cidre ou de jus de citron, 5 g de sel marin fin, une cuillère à soupe d’extrait fluide hydroalcoolique de plantain, 5 g de savon à l'huile d'olive que vous aurez râpé, 2 g de clou de girofle en poudre et 30 à 50 gouttes d’huile essentielle de romarin, par exemple, pour l’arôme mais aussi pour tonifier.


Lire également :

Les dangers des dentifrices au fluor