Shampooing : faites le vous même !

Les shampoings du commerce regorgent de composants nocifs pour la santé. Réalisez votre shampooing vous-même avec nos formules.


On les retrouve principalement dans les gels douche, les mousses à raser et ils sont largement utilisés dans les shampoings. Cachés sous les doux noms de sodium laureth sulfate, disodium laureth sulfosuccinate, ou encore de sodium cocoamphoacetate, les tensioactifs ont pour principale mission de diluer les corps gras dans l'eau. Ils constituent le principe actif des agents lavants et possèdent des propriétés moussantes, détergentes et émulsionnantes qui en font les ingrédients incontournables de l’industrie cosmétique.
L'effet moussant permet en effet une dilution plus rapide de la saleté et des graisses accumulées sur le cheveu et donc une meilleure détergence.

« Mais attention, ces substances sont particulièrement irritantes et agressives pour le cheveu et le cuir chevelu et peuvent entraîner de multiples réactions allergiques. Elles s’attaquent au sébum avec pour conséquence soit la dévitalisation du cheveu soit un excès de séborrhée. Le cheveu devient alors terne et cassant », met en garde Gisèle Ollivier, du laboratoire Cosmébio.

Dans un shampoing bio, les tensioactifs agressifs sont la plupart du temps remplacés par des tensioactifs doux, non ioniques, obtenus à partir de matières premières renouvelables comme le saccharose, le glucose et l’amidon. Mais attention, ce n’est pas parce que les tensioactifs sont d’origine naturelle qu’ils sont bons pour les cheveux.

Le plus souvent, les tensioactifs utilisés dans les cosmétiques bio sont un mélange. Ainsi pour le sodium cocomonoglycéride sulfate, la base végétale est composée d’huile de coco et de glycérine, totalement biodégradables. Les alkylpolyglucosides sont des tensioactifs dérivés du sucre et se reconnaissent au mot « glucoside » : cocoglucoside, decylglucoside, laurylglucoside. Les acylglutamates sont les tensioactifs les plus doux, mais ils sont à la fois rares et chers (seize fois plus chers que les tensioactifs irritants).
On les reconnaît au suffixe « glutamate » : sodium cocoylglutamate, disodium cocoylglutamate, sodium lauroylglutamate.

Faites-le vous-même

Ingrédients :

  • 50 cl de base lavante naturelle (en pharmacie ou parapharmacie)
  • 1 cuillère à café de glycérine végétale
  • 1 branche de romarin
  • 1 branche de sauge
  • 2 branches d'orties
  • ¼ de cuillère à café d’huile essentielle de lavande (réduit les irritations du cuir chevelu et les démangeaisons).
  1. Faites une décoction des plantes dans 50 cl d’eau bouillante pendant quinze minutes.
  2. Couvrez et laissez infuser quelques minutes.
  3. Ajoutez la base lavante naturelle, la glycérine ainsi que l’huile essentielle de lavande.
  4. Mélangez, et versez dans un flacon à pompe.

Votre shampoing est prêt.
Conservez-le au frais à l’abri de la lumière et de l’humidité.