Le vieillissement cutané

La peau est la partie de notre corps la plus exposée aux agressions extérieures. Elle vieillit plus ou moins rapidement selon notre mode de vie et les soins qu’on lui apporte. Ce vieillissement pouvant parfois favoriser la survenue d’un cancer, une démarche de prévention est absolument nécessaire.


Les premières mesures

Le vieillissement de la peau est inéluctable mais quelques mesures simples permettent de maintenir une peau tonique et capable de protéger efficacement notre corps des agressions de l’environnement.

  • La limitation de l’exposition cutanée au soleil est le premier élément essentiel. Celle-ci doit être progressive afin de laisser le temps à la peau de développer la mélanine, qui est la substance brune qui assure la protection de la peau face au soleil. Des expositions brutales et non préparées entraînent la survenue de coups de soleil qui peuvent induire à la longue des cancers de peau. Le soleil envoie des photons qui libèrent de la chaleur (énergie) dans les couches superficielles de la peau. Cette élévation de température est productrice de radicaux libres. L’usage de crème écran (UV protectrices homologuées) est un bon réflexe, mais il ne doit pas remplacer la prudence.
  • Le tabac accélère le vieillissement de la peau. Il favorise la survenue précoce de rides et un changement de teint (plus terne) de la peau. Il est donc à arrêter impérativement.
  • L’alcool, surtout s’il est associé au tabac, favorise les rougeurs, les varicosités et le vieillissement cutané.
  • Les intempéries : vent, froid, pluie, neige, sont autant d’agents agressifs pour la peau. Il convient de la protéger au mieux : vêtement, imperméable, capuche, écharpe, gants et crème protectrice.
  • Au même rang que les intempéries, la pollution atmosphérique agresse la peau. C’est aussi une importante source de radicaux libres.
  • Le stress est aussi un élément à prendre en compte. Les soucis ne font-ils pas prendre des rides ?
  • Les savons trop agressifs et l’usage excessif d’antiseptiques auront tendance à dégrader la couche hydrolipidique et les germes saprophytes qui protègent la peau.

Des remèdes efficaces

  • Les antioxydants (coenzyme Q10, acide alpha-lipoïque, glutathion, etc.) sont très importants pour lutter contre l’agression des radicaux libres présents en abondance dans notre environnement et qui sont les grands responsables du vieillissement cutané.
  • L’huile de bourrache est importante pour nourrir la peau, lui redonner sa souplesse et son élasticité. Une peau déshydratée manque de bonnes graisses au moins autant que d’eau. La prise d’huile de poisson est aussi intéressante.
  • Les vitamines A (bêta-carotène surtout) et C sont indispensables pour l’entretien de la peau.
  • Le zinc est un oligoélément essentiel au renouvellement cellulaire et à un bon état des défenses immunitaires de la peau.
  • Le germanium organique, en améliorant une bonne disponibilité de l’oxygène pour les cellules, est également un excellent remède.
  • Le silicium organique est indispensable. Il a tendance à diminuer avec l’âge et notre alimentation n’est pas capable de compenser ces pertes. Un complément est donc indispensable, car le silicium est un élément essentiel à la structure de la peau.

Les solutions

  • Une alimentation équilibrée riche en fruits, légumes et crudités apportera les antioxydants alors que les huiles d’olive, de noix, de colza et de poisson fourniront de bonnes graisses pour la peau.
  • Un apport hydrique suffisant est indispensable pour l’entretien de la peau. De l’eau de source à raison de 1,5 litre d’eau par jour est conseillée.
  • Certains cosmétiques sont intéressants. Mais il faut savoir faire les bons choix. Il existe maintenant des crèmes ou des gels riches en vitamine C, en dérivé de vitamine A et en acide hyaluronique qui nourrissent la peau, lui redonnent son élasticité et préviennent le desséchement.
  • La cryothérapie (par azote liquide) permet de faire disparaître les tâches brunes et les excroissances qui apparaissent sur la peau et de redonner un bel aspect à la peau, mais surtout d’éviter les dégénérescences cancéreuses.
  • Enfin, des techniques comme les injections d’acide hyaluronique (préférable à la toxine botulique), le laser fractionné, le peeling… stimulent les couches superficielles de la peau et effacent les rides… avec prudence.