• Recettes ayurvédiques pour jeunes mamans

Jeunes mamans : les recettes épicées de l’Ayurveda

La grossesse comme l’accouchement sont une métamorphose unique dans la vie d’une femme. Cet intense bouleversement physiologique et psychologique n’est pas toujours aisé. Aussi, voici quelques-unes des plantes – aux bienfaits reconnus – utilisées dans l’Ayurveda pour préparer, accompagner, soulager et aider la future mère durant cette période.


Le basilic décontracte le corps

Calmant et relaxant, le basilic apaise les angoisses liées à la conception. Il défatigue le corps et le décontracte. Tonique nerveux, il dissipe l’état dépressif postnatal.

  • Pour déclencher l’accouchement à terme : faire une infusion concentrée de la plante entière dans un litre d’eau. Boire chaud et régulièrement.
  • Pour aider à éliminer le placenta après la naissance : infusion de basilic et d’armoise, à parts égales.
  • En cas de montée de lait excessive : son jus frais sera à appliquer sur les seins afin d’arrêter l’allaitement.

La cardamome verte purifie le lait maternel

La cardamome vivifie la rate, stimule le cœur, réchauffe le ventre, calme les nausées, ravive la force vitale.
Elle atténue les vomissements du nourrisson (régurgitation) et purifie le lait maternel.

  • Pour purifier le lait maternel : faire bouillir, pendant deux minutes, une pincée de cardamome en poudre, cinq grains de poivre noir, une pincée d’écorce de mûrier en poudre, une pincée de racine de réglisse en poudre dans trois tasses d’eau. Filtrer et boire une tasse chaude matin et soir. En cure de quinze jours avant l’accouchement, cure de trente jours trois jours après l’accouchement.

Le cumin  augmente la lactation

Le cumin renforce le système immunitaire. Il augmente la quantité de lait maternel en cas de lactation difficile et désengorge les seins.

  • Pour augmenter la lactation : faire bouillir une cuillère à café de graines de cumin dans deux tasses d’eau. Laisser infuser quinze minutes et maintenir au chaud.
  • Pour désengorger les seins : en compresses.

Le gingembre purifie le corps

Stimulant nerveux, revitalisant et reconstituant d’exception, le gingembre relance l’énergie vitale tout en apaisant.

  • Pour favoriser l’élimination de ce qui peut être resté dans l’utérus après l’accouchement : prendre 90 g de gingembre frais. Laver le rhizome, mettre à bouillir sans ôter la peau et boire la décoction.

Le jasmin blanc atténue les dépressions postnatales

Antidépressives, les fleurs de jasmin blanc atténuent les dépressions postnatales du fait de leur action tonique sur l’utérus (revivifiant des muscles utérins et du système lymphatique) et le système nerveux.
Relaxantes, calmantes, elles soutiennent le corps dans l’épuisement nerveux, permettent de lutter contre toute forme de déprime liée à l’insomnie durant les premiers mois d’allaitement.

  • En infusion : mettre 6 g de fleurs de jasmin blanc dans une grande tasse d’eau. Laisser infuser dix minutes. Prendre une tasse au coucher.
  • En huile de massage : appliquer l’huile sur le ventre et le plexus solaire.
  • En bain vaginal : utiliser l’eau de la décoction.

La rose évite l’enfermement sur soi

Antidéprime et anti-angoisse, apaisante, la rose détend en débloquant l’énergie du foie. Elle atténue l’impression d’avoir l’estomac noué et améliore la circulation sanguine.
La rose permet également à la jeune mère de retrouver son identité après la relation fusionnelle qu’elle a vécue avec l’enfant durant la grossesse. Elle évite aussi l’enfermement sur soi et la mélancolie.

  • En infusion : mettre 10 boutons de rose dans une grande tasse d’eau bouillante. Laisser infuser dix minutes. Boire plusieurs fois dans la journée.
  • En décoction : en association avec la cardamome, la rose agira comme tonique.