Pour un métabolisme bien huilé…

À chaque seconde, des milliards d'échanges biochimiques se font dans notre organisme. Plus nos cellules se portent bien, plus nos chaînes enzymatiques fonctionnent, mieux les processus catalytiques s'expriment et mieux nous nous portons.


Notre équilibre biochimique, on le sait, passe par une alimentation équilibrée. Idéalement. Mais le plus souvent, nous mangeons mal. Nous savons que notre alimentation industrielle ne nous apporte pas suffisamment d'acides gras essentiels, les fameux oméga 3 si indispensables au bon fonctionnement de notre cerveau, équilibrants de l'humeur et réducteurs de risques face aux maladies cardiovasculaires, aux facteurs d'inflammation comme l'arthrite rhumatismale ou l'asthme.

L'huile de périlla est le meilleur complément qui soit en la matière : ses graines renferment 65 % d'acide alpha-linolénique, le premier de la chaîne des oméga 3. C'est un record absolu dans le règne végétal ! De plus, contrairement aux huiles de poissons tirées le plus souvent de poissons d'élevage, l'huile de périlla ne contient pas de polluants.

Nous disposons dans notre corps de quelque 3 000 enzymes, qui génèrent plus de 7 000 types de réactions enzymatiques. Hélas, avec l'âge, la quantité d'enzymes produites par l'organisme diminue et toute une série de réactions biochimiques essentielles se détériorent progressivement.

Parmi les plus affectées : la réaction à l'inflammation, la réparation des tissus et le maintien de la fluidité du sang. Un bon apport en acides aminés est essentiel à la formation des enzymes : on citera notamment le gluthation, qui selon les dernières découvertes scientifiques, semble jouer un rôle central dans notre système de défenses antioxydantes et face aux processus de vieillissement.

On peut le trouver sous forme de compléments, pour la plupart d'origine américaine (Solgar, Thyogen).

Quant aux enzymes dites « systémiques », qui possèdent des vertus anti-inflammatoires, protègent les tissus et purifient le sang, un laboratoire spécialisé dans les traitements naturels (Apoticaria) a mis au point un complément alimentaire unique. Le Neprinol – c'est son nom – est composé d'enzymes extraites de la papaye, du ver à soie, de l'ananas et du natto, un condiment japonais préparé à partir de soja fermenté.

Il contient les trois ingrédients essentiels au bon fonctionnement de notre activité enzymatique : la serrapeptase, qui décompose la fibrine (à l'origine de l'épaississement du sang) et équilibre le système immunitaire ; la natokinase, qui améliore l'activité cardio-vasculaire ; la co-enzyme Q10, un puissant antioxydant connu pour réduire la tension nerveuse sur le cœur.

Il existe enfin une algue l’Aphanizome­non flos-aquae (AFA), aux vertus étonnantes. Après plusieurs années de travaux scientifiques, il a été démontré qu'elle avait la capacité de stimuler la migration de nos cellules souches (produites par la moelle osseuse) vers nos tissus, renforçant ainsi leurs capacités d'auto-réparation. L'AFA présente de plus l'avantage de contenir plus de 115 micro-nutriments, ce qui en fait l'un des aliments les plus riches de la planète !

  • Infos et point de vente : Neprinol - 69,90 euros - cure 3 mois

Apoticaria
Lieu-dit Paveillac
BP 9
32190 Vic-Fézensac
Tél : 05 62 66 50 76
Email : contact@apoticaria.com
Site internet: www.apoticaria.com