Les vertiges traités par la médecine naturelle

Les vertiges sont le troisième motif de consultation après la fièvre et les douleurs. Dans la plupart des cas, aucune cause n’est retrouvée et les examens pratiqués sont tous normaux à l’exception d’une arthrose cervicale souvent présente sur les radiographies mais rarement responsable en réalité.

Les causes

La plupart du temps, ce sont des causes bénignes qui sont à l’origine des vertiges.

  • Parfois la cause des vertiges est circulatoire. Les petits vaisseaux qui irriguent l’oreille interne sont abîmés par l’artériosclérose et l’oreille interne est moins irriguée.
  • Les traumatismes crâniens ou du rachis cervical peuvent entraîner des vertiges.
  • L’arthrose cervicale peut bloquer de façon extérieure et mécanique la circulation dans les artères qui vont irriguer l’oreille interne en appuyant sur la paroi des vaisseaux (comme si on marchait sur un tuyau d’arrosage).
  • Enfin, le vertige de Ménière qui associe vertiges, surdité et bourdonnements d’oreille et évolue par accès subits est dû à une hyperpression dans les canaux semi-circulaires.

Ostéopathie

L’ostéopathie est sans doute le traitement qui donne les meilleurs résultats dans le traitement des vertiges.

  • Manipulation vertébrale
  1. L’irritation de certains filets nerveux par le blocage de petits muscles du cou entraîne parfois des troubles nerveux variés, des vertiges et parfois des sifflements d’oreille. La manipulation vertébrale supprime quasi instantanément tous les signes gênants.
  2. Certains vertiges, qui n’apparaissent qu’en position allongée lors du changement de côté de la tête, sont liés au déplacement des cellules sensorielles de l’oreille interne. Le diagnostic est confirmé par un examen au nom barbare, l’électronystagmogramme. Le traitement par contre en est simple, consistant en une manœuvre de mobilisation spécifique qui améliore rapidement et parfois définitivement les symptômes cliniques invalidants.
  • Ostéopathie crânienne

Les vertiges, quelle que soit leur origine, sont très souvent améliorés par l’ostéopathie crânienne qui permet de réduire les tensions entre les os du crâne et favorise ainsi la circulation dans l’oreille interne. Son action sur les tensions cervicales et sur la nervosité a également un grand intérêt. L’ostéopathie crânienne favorise grandement l’action des médicaments homéopathiques.

Si aucune amélioration n’est observée passé ce délai, il est inutile de poursuivre. Dans le cas contraire, ramener les prises à 3 fois par semaine puis à 1 fois par semaine.

Homéopathie

Les remèdes homéopathiques qui suivent sont à prendre en 9 CH dans la journée pendant quinze jours.

  • Vertiges de Ménière

Apis mellifica en alternance avec Chenopodium ambrosoïdes, Chininum sulfuricum, et Salicylicum acidum.

  • Vertiges aux mouvements de la tête. C’est le vertige de type arthrose cervicale ou circulatoire.

Baryta carb. en alternance avec Borax, Bryonia, Causticum, Conium maculatum, Phosphorus et Rhus tox.

  • Vertiges influencés par les émotions. L’anxiété peut dérégler la fonction de l’équilibre ou aggraver une autre cause (circulatoire par exemple).

Aconitum en alternance avec Argentum nitricum, Gelsemium, Ignatia et Moschus.

  • Vertiges après un traumatisme. Si ces vertiges subsistent plusieurs mois après l’accident sans explication médicale.

Arnica en alternance avec Natrum sulfuricum.

  • Vertiges de faiblesse. Ils se produisent pendant la convalescence, en cas d’anémie ou d’hypotension.

China en alternance avec Ferrum metallicum, Natrum M et Kalium phosphoricum.

  • Lithothérapie déchélatrice

- Obsidienne D8 a une très bonne action sur les vertiges de l’arthrose cervicale : 1 ampoule dans très peu d’eau au coucher durant 2 mois.

- Tourmaline lithique D8 a une action neurovégétative chez les sujets anxieux ou spasmophiles : 1 ampoule dans très peu d’eau le soir au coucher durant 2 mois.

Phytothérapie

On privilégiera l’ail, le Ginkgo biloba ou le mélilot pour leur action circulatoire. Et l’angélique, l’aubépine ou la ballote pour leur action sédative.

  • Prenez 50 gouttes de T.M. de Ginkgo biloba (flacon de 120 ml) dans de l’eau deux fois par jour.
  • Faites préparer par votre pharmacien 30 gélules du mélange en extraits secs d’angélique, d’aubépine et de mélilot : 100 mg de chaque pour une gélule n° 2. Prendre une gélule 2 à 3 fois par jour pendant une dizaine de jours.
  • Vous pouvez aussi vous procurer une suspension intégrale de plante fraîche (SIPF) d’aubépine ou de mélilot. Prendre une cuillerée à café dans de l’eau deux fois par jour.
  • Vous pouvez enfin recourir à Thirial, association d’ail en extrait sec et en poudre. Prendre une capsule, deux fois par jour.

Avertissement

Il ne faut jamais négliger un vertige et notre propos ici est de vous aider, à condition que vos vertiges aient été explorés et que le médecin en ait trouvé la cause (ou en tout cas qu’il ait éliminé les diagnostics fâcheux). Cette précaution est essentielle. En effet, une tumeur cérébrale ou un neurinome (tumeur du nerf auditif) peuvent entraîner des vertiges. Le scanner en fera facilement le diagnostic.

Phytothérapie : Laboratoire de Combe d’Ase
Tél. 04 92 62 07 27
www.combedase.fr
Lithothérapie : en pharmacie