La fibromyalgie : les nouvelles pistes des rhumatologues

Depuis deux ans, des rhumatologues de plus en plus nombreux intègrent, dans la prise en charge des patients atteints de fibromyalgie, les recommandations issues congrès 2006 de la Ligue européenne contre le rhumatisme (Eular) à Amsterdam. L’approche repose sur six axes :

  • L’art de la maïeutique ou d’accoucher de ce que sait l’inconscient que le conscient ne sait pas.
  • Le projet de changement de vie ou psy-coaching.
  • Le soutien psychologique sous forme de thérapie cognitive et comportementale, de sophrologie…
  • Le reconditionnement physique.
  • La restauration de l’axe hypothalamus-hypophyse-surrénales et le traitement des troubles du sommeil par une supplémentation en nutrithérapie ou/et en phytothérapie.

Les rhumatologues qui suivent ce protocole emploient en particulier un remède 100 % naturel (baptisé Fibromyalgine) mis au point par plusieurs de leurs confrères et qui comporte deux types de gélules :

  • Celles du matin, stimulantes antalgiques, contiennent une association de Scolopendrium officinalis (antalgique), vitamine C, gelée royale, gingembre…
  • Celles du soir se composent de Scolopendrium officinalis, de camomille allemande (pour les douleurs, les courbatures et le sommeil), de passiflore et d’escholtzia (actifs sur l’humeur et le sommeil), de griffonia et de gatillier (actifs sur la sérotonine et la dopamine).

À la posologie d’une gélule matin et soir, l’état de 70 % des patients serait amélioré au bout de quatre mois.

  • En application locale, on conseillera également la Capsaïne (association de glucosamine, de chondroïtine et de capsaïcine extraite du paprika) permettant de soulager l'hypersensibilité à la douleur : 1 à 2 frictions par jour.

 

 

À lire :