La dépression

En France, la dépression touche cinq millions de personnes par an. Elle survient la plupart du temps vers l’âge de 50 ans chez les hommes et un peu plus tôt chez les femmes. Elle atteint plus fréquemment les divorcés que les personnes mariées, les veuves que les veufs. Les femmes consomment deux fois plus de psychotropes que les hommes et tentent trois fois plus le suicide. La réponse de la médecine « classique » à la dépression est toujours la même : la prescription d’anti-dépresseurs (ce qui explique pourquoi la France est le premier consommateur mondial de psychotropes), accompagnés de leurs effets d’accoutumance. La médecine naturelle offre un éventail de solutions beaucoup plus large.

Homéopathie

En règle générale :
- Sepia 9 CH : 4 granules à sucer en dehors des repas, une à deux fois par jour.
- Sepia 15 CH : prendre 1 dose le dimanche

Vous pouvez également prendre un ou plusieurs des médicaments qui suivent, à raison de trois granules de chaque, trois fois par jour.

  • Selon la cause :

- Ignatia 9 CH : pour une dépression nerveuse après contrariété, chagrin, deuil.
- Kalium phosphoricum 9 CH : après un surmenage intellectuel.
- Lycopodium 9 CH : après des ennuis professionnels.
- Natrum muriaticum 9 CH : après une déception sentimentale.
- Sepia 9 CH : pendant les règles ou après un accouchement.

  • Selon les sensations :

- Arsenicum album 9 CH : anxiété et dépression en même temps. En cas de désespoir de guérir.
- Aurum metallicum 9 CH : en cas de dégoût de vivre, idées suicidaires. Si le sujet se fait des reproches à lui-même.
- Phosphoricum acidum 9 CH : en cas d'indifférence à tout.

Phytothérapie

Deux remèdes-rois s’imposent :

  • Le griffonia simplicifolia

Le principe actif de cette légumineuse africaine, le 5-htp, est capable de traverser la barrière hémato-encéphalique (voir le dossier de « Pratiques de Santé » n° 4) Une étude réalisée en 1988 sur le traitement par le 5-htp issu du griffonia, a démontré que les bénéfices sont identiques à ceux observés lors d’un traitement aux antidépresseurs courants.
Prendre 3 fois 2 gélules par jour. Associer 2 gélules de vitamine B6 pour augmenter son efficacité.
(en savoir plus sur le griffonia simplicifolia)
 

  • Le millepertuis

Cette plante agit sur le métabolisme des neurotransmetteurs. Elle est recommandée pour les dépressions saisonnières, dues au faible ensoleillement de l'automne et de l'hiver.
Prendre 4 à 6 gélules par jour.
Trois autres plantes peuvent également être prises en alternance (à raison de 3 gélules par jour) selon le cas particulier de chacun.
(en savoir plus sur le millepertuis)
 

  • La gentiane jaune et la petite centaurée

Ces deux toniques amers, stimulants généraux, agissent sur le manque d'intérêt pour le présent et sur l'abattement lié à la tristesse.

  • La mélisse

Elle corrige les troubles somatiques associés à la dépression tels les palpitations, les faux angors, les spasmes digestifs, les crises nerveuses et les migraines. Elle permet aux personnes fragilisées de reprendre confiance en elles.
(en savoir plus sur la mélisse)

  • La passiflore

Pour lutter contre les angoisses de la journée et favoriser l'endormissement.

Oligo-éléments

  • Le magnésium : son déficit est souvent à l’origine même de la dépression car il contrôle la perméabilité de la cellule nerveuse. Prendre 1 ampoule par jour.
  • Le lithium : c’est un régulateur des troubles de l’humeur. En cas d'angoisse, prendre 3 ampoules par jour pendant 1 semaine. Diminuer selon l'amélioration.
  • Le manganèse-cobalt : Il équilibre l’anxiété, les troubles de la mémoire, l’instabilité de l’humeur et l’insomnie. Prendre 1 ampoule le matin à jeun.

On peut également conseiller de prendre une ampoule par jour de :

  • Potassium : il intervient dans la transmission nerveuse.
  • Phosphore : il est efficace contre les asthénies cérébrales et le stress.
  • Zinc : il stimule le système neuro-psychique et intervient dans la fatigabilité, la somnolence voire la léthargie, l’irritabilité, les troubles émotionnels et de mémorisation.

Les huiles essentielles

Composé de manganèse, de zinc de silice, de vitamine E et B6, d’essence de mandarine, d’huiles essentielles de gentiane jaune et de romarin, il est recommandé pour les états de stress, de mal-être et de tension nerveuse.
Prendre 2 fois 2 gélules par jour.

  • Néroli

C’est la « reine » des huiles essentielles. Elle est hors de prix, mais elle est indiquée chez les sujets neurotoniques, surmenés.
2 gouttes sur le plexus solaire.

Deux autres thérapies

  • La photothérapie

Cette technique utilisée dans de nombreux services hospitaliers consiste à exposer les déprimés à une source lumineuse intense quelques heures par jour.
Un bon conseil : inciter les personnes dépressives à vivre le plus possible au grand jour ou toutes lumières allumées.

  • L’acupuncture

En dehors des points de rééquilibrage, deux points sont intéressants : le point « joie de vivre » situé à l’intérieur du pli du coude et le « Pae Roe » au sommet du crâne.
Une à deux séances par semaine.

 

Ecouter :

  • L'EFT pour tous (émission en direct) avec Maria Annell, ingénieur en bien être