• arrêter de fumer naturellement

Arrêter de fumer grâce à la médecine naturelle

La litanie des effets destructeurs du tabac pourrait être beaucoup plus longue... Choisissez le bon moment pour arrêter de fumer. Les résultats ne sont probants que si vous êtes réellement motivé.


Les méfaits du tabac sur l’organisme sont connus, bien recensés et largement médiatisés, nous n'y reviendrons pas.

Voici ce que vous pouvez faire pour arrêter de fumer naturellement.

Changement de programme alimentaire

Certains types d’aliments favorisent la dépendance au tabagisme :

  • tous les alcools, le vin, la bière, les apéritifs, qui sont à éviter au moins pendant la période de sevrage,
  • les fritures, et d’une manière générale, les graisses animales, plats en sauce, beurre cuit,
  • les épices doivent être consommées en petite quantité.

Utiliser les trois plantes reines

Trois plantes vous seront indipensables. C'est la base du traitement.

La première, inhibe le goût sucré, les cigarettes sont moins agréables, et les envies de grignottage, moins fréquentes.

  • Le Gymnema sylvestris

Pour améliorer le goût des cigarettes blondes, les feuilles de tabac sont pulvérisées avec du sucre et des édulcorants. Or, le Gymnema sylvestris possède l’étonnante propriété de supprimer la sensation de sucré. Pour un effet immédiat, ouvrir le contenu d’une gélule, le laisser sur la langue pendant 30 secondes. Recracher. La mastication du Gymnema sylvestris peut être renouvelée avant chaque cigarette. On est alors incapable d’en détecter le goût sucré. L’envie de fumer est alors fortement diminuée. Le Gymnema sylvestris fait, en outre, perdre tout leur intérêt aux grignotages de compensation. Pour un effet prolongé et pour éviter la prise de poids, avaler 6 gélules par jour.
Pour en savoir plus sur le gymnema sylvestris, lisez l'article de plantes-et-sante.com

La deuxième calme l'humeur et réduit l'anxiété

  • Le griffonia

Cette légumineuse africaine est considérée comme un « prozac-like ». Elle régénère les neuro-transmetteurs (tryptophane, sérotonine). Prendre 6 gélules par jour. En savoir plus sur le griffonia simplicifolia.

La troisième réduit la dépendance

  • Le kudzu

La troisième Une autre plante se détache du lot : le kudzu. Cette plante s’oppose aux dépendances au tabac, à l’alcool et aux drogues.
Prendre 3 fois 2 gélules par jour ainsi que de la vitamine B6.
En savoir plus sur le kudzu.

Pour vous procurer ces trois plantes, suivez ce lien

Si vous voulez aller plus loin

  • Gemmothérapie

Procurez-vous (en pharmacie) les deux macérats suivants :

  • Plantago D1 1 flacon de 60 ml
  • Phytolacca D1 1 flacon de 60 ml

Prendre 20 gouttes du mélange avant le déjeuner et le dîner.

Huiles essentielles

  • À inhaler à tout moment

Mélangez trois parts d’essence de citron (détoxiquant) et une part d’H.E. d’hélichryse italienne, aussi connue sous le nom d’immortelle. Conservez le mélange dans un petit flacon facile à transporter. Inhalez chaque fois que vous aurez du mal à surmonter une sensation de manque.

  • En diffusion

Diffusion dans l’atmosphère du mélange : verveine + géranium + pin + cèdre + menthe, à quantités égales, à respirer toute la nuit ou au moins 3 heures par jour.

  • En friction

Deux frictions par jour du même mélange sur le plexus solaire, le dos, la nuque, la colonne vertébrale et la plante des pieds.

Homéopathie

On l’utilisera pour une désaccoutumance progressive.

  • Staphysagria 15 CH : 5 granules par jour, pour soulager la frustration.
  • Nux vomica 15 CH et Ignatia 15 CH : 5 granules de chaque par jour, pour réduire la mauvaise humeur.
  • Sédatif PC : 5 granules 3 à 6 fois par jour, pour calmer les angoisses et les insomnies.
  • Caladium 5 CH, 5 granules au réveil et Tabacum 5 CH, 5 granules le soir pour aider l’organisme à se désintoxiquer.

Faites le traitement pendant 1 à 2 mois, puis espacez les prises.

Chapelet anti-tabac

Cette méthode (gratuite et ludique) demande de la persévérance et donne d’excellents résultats (au bout de 4 à 15 jours).

  • Prenez un bout de ficelle, faites 6 à 7 nœuds. Le premier jour, avant de prendre votre cigarette, répétez deux phrases courtes sur chaque nœud, telle que : « Je ne dois pas fumer. Le tabac me dégoûte », afin de dévaloriser en vous l’image du tabac. Chaque phrase doit être personnelle et créée en fonction de votre propre sensibilité. Allumez ensuite votre cigarette normalement.
  • Le jour suivant : ajoutez un nœud. Le troisième jour, ajoutez encore un nœud, le cinquième jour encore un noeud…

 

 

À écouter :