Fruits et légumes : les principes de la médecine chinoise

Selon la médecine traditionnelle chinoise, il faut, au début du printemps, faire une cure de pissenlit.

  • Objectif : faciliter le drainage du foie et en  le stimulant, régénérer  l’organe et le préparer à donner son énergie au cœur quand viendra l’été.
  • Résultat : une plus grande vitalité, des idées claires, du dynamisme. Mais aussi des articulations et des muscles souples et toniques et des jambes  moins lourdes.

Côté alimentation, la tradition chinoise préconise de privilégier, au printemps, l'« élément bois » afin de protéger les liquides organiques.

À cet effet, il faut consommer des légumes verts (germes de luzerne, légumes secs, capucine, choux blanc, germes de soja, haricots mungo, oseille, tomate), des céréales (blé vert ou concassé, épeautre, germes de blé, germes de soja), des épices, des herbes fraîches (persil) et des fruits bien mûrs (grenade, kumquat, prune, framboise, mûres, pomme, clémentine, fraise, myrtille, groseille, cassis, cerise, mandarine, orange, airelle, ananas, kiwi, rhubarbe). Les légumes et les céréales permettront d'éliminer les toxines issues de l’alimentation hivernale toujours plus riche.

En boisson, la médecine chinoise recommande de la tisane d’églantier, d’hibiscus, de mauve et de mélisse, de la soupe de pain fermenté, du vin pétillant et de la bière.