Quatre psychotiques catastrophiques

 

Présentés comme antipsychotiques atypiques, Abilify, Zyprexa, Seroquel et Risperdal ont longtemps été considérés comme mieux tolérés que les vieux neuroleptiques.
 
Cette assertion est maintenant battue en brèche suite au rapport d’effets indésirables sévères qu’une récente étude vient de confirmer.
 
Pendant cinq  ans, ont été suivies 332 personnes de plus de 40  ans, porteuses de troubles bipolaires ou de schizophrénie et traitées par l’un de ces quatre produits. Au terme de la première année, un tiers avait développé un syndrome métabolique. Au terme de la seconde, un quart avait présenté au moins l’une des complications du syndrome (diabète type II, accidents cardiovasculaires) tout particulièrement chez ceux qui recevaient le Seroquel.
 
Pire, l’efficacité de ces traitements ne s’est pas révélée significative !
 
Hua Jin, Pei-an Betty Shih et coll. dans The Journal of Clinical Psychiatry, 2012.