Nutrition : les Français croient tout ce qu’on leur dit

La société d’études Hill & Knowlton vient de réaliser un intéressant sondage sur nos croyances nutritionnelles. Elle a demandé à un échantillon de Français de dire ce qu’ils pensaient être vrai en matière d’alimentation. Et, au vu des résultats, on constate que les Français croient tout ce qu’on leur dit.

Parfois, ce n’est pas une mauvaise chose. Ils ont compris qu’il faut manger cinq fruits et légumes par jour ou que les sodas favorisent l’obésité, qu’un verre de vin rouge par jour est bon pour prévenir les maladies cardiaques ou encore que le petit-déjeuner est un repas qu’il ne faut pas négliger.

En revanche, les Français continuent d’être sensibles au bourrage de crâne des industriels de l’agro-alimentaire sur de nombreux sujets. Il pensent ainsi que les produits laitiers ne donnent pas de rhumatismes (dans 80 % des cas, la suppression des produits laitiers diminue l’incidence des rhumatismes), qu’il est meilleur pour la santé de manger de la viande et que le végétarisme est dangereux pour la santé (sauf que les végétariens sont généralement en meilleure santé que les carnivores), que le sucre n’est pas mauvais pour la santé (tout dépend du sucre et de la dose, mais s’il s’agit de sucre raffiné pris en grande quantité, ils ont tort), que l’aspartame n’est pas dangereux (sauf quand il est chauffé), qu’il ne faut pas avoir de cholestérol si l’on veut vivre plus longtemps (sans cholestérol, on meurt), ou enfin que l’eau du robinet est bonne pour la santé (autant que le chlore, les nitrates, les pesticides et les métaux lourds).

Bref, une étude qui démontre qu’il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour faire progresser les habitudes nutritionnelles des Français et surtout, pour faire comprendre que la « norme » nutritionnelle n’existe pas, que chacun a des besoins individuels… et qu’on nous raconte beaucoup d’idioties.