Les déodorants contenant du Paraben, cause directe du cancer du sein

Selon le Journal of Applied Toxicology, qui vient de publier l’étude menée par la professeur Phillippa Darber de l’université britannique de Reading, les déodorants contenant du paraben seraient directement responsables de l’apparition de nombreux cancers du sein.

Sur vingt tumeurs mammaires analysées par les chercheurs, dix-huit contenaient une concentration élevée en acide para-hydroxybenzoic, nommé dans l’industrie cosméto-chimique, le Paraben. Celui-ci peut imiter le comportement de l’hormone œstrogène, connue pour jouer un rôle dans le développement du cancer du sein. Le Paraben trouvé dans les tumeurs indique qu’il provient d’une source appliquée directement sur la peau, comme les déodorants en spray, en crème ou à bille.

En plus de l’analyse de biologie moléculaire, la professeur Dabre, mentionne que dans 60 % des cancers du sein, la tumeur se développe au point de rencontre du sein et de l’aisselle. La concentration en agents toxiques étant en effet plus forte à l’endroit de la peau qui a reçu l’application de déodorant.

Une fois de plus, nous recommandons vivement à nos lecteurs de n’utiliser aucun des produits cosmétiques vendus en grandes surfaces – et d’en tenir éloignés les adolescents – avant d’avoir étudié attentivement leurs emballages (voir notre article paru dans le n°13 de « Santé Pratique ») car le rôle de tous ces cocktails chimiques dans de nombreuses maladies est de plus en plus fréquemment mis en évidence.