Le message d’Emoto

Masaru Emoto est connu dans le monde entier pour ses travaux sur les cristallisations de l’eau. Il a ainsi démontré que la structure de l’eau pouvait changer selon la présence de pollution, la musique émise mais aussi selon les pensées qui lui étaient envoyées.


Lorsque nous savons que notre corps est lui-même constitué de 70 à 80 % d’eau, nous comprenons alors combien notre environnement peut interférer sur notre réseau hydrique et, par là, sur nos humeurs et sur notre santé.

Cette notion a été implicitement confirmée par les recherches de la médecine moderne qui a établi que l’environnement (pollution, alimentation, sédentarité, stress, tabac, alcool, drogue, surpoids…) générait un grand nombre de nos maladies : maladies cardiovasculaires, diabètes, colites, allergies... L’environnement serait responsable à lui seul de plus de 60 % des cancers…

Mais nous pouvons aller plus loin. Car grâce aux travaux d’Emoto, nous savons que rien n’est inéluctable : ce qui a été fait, peut également être défait… Sur ce constat, lorsque Masaru Emoto a vu les énormes dégâts écologiques produits par la fuite de pétrole dans le golfe du Mexique, il a lancé un appel pour que tout le monde envoie une ou deux fois par jour une intention d’amour et de guérison en direction de cette terrible pollution. S’inspirant aussi de l’ancienne pratique de réconciliation et de pardon venue de Hawaï, l’Ho’oponopono, il a proposé de réciter une « prière ».

Voici le message d’Emoto : « J'envoie l'énergie de l'amour et de la reconnaissance à l'eau et à tous les êtres vivants dans le golfe du Mexique et ses environs. Aux baleines, aux dauphins, aux pélicans, aux poissons, aux crustacées, au plancton, au corail, aux algues et à toutes les créatures vivantes... Je suis désolé(e). S'il vous plaît, pardonnez-moi. Je vous remercie. Je vous aime. »

Il est bien difficile de savoir si ce message a réellement été écrit par Masaru Emoto, mais cela importe peu, car il est magnifique et rassembleur.
À mon avis, il ne faut pas se limiter et bien au contraire étendre cette « prière » aux pollutions, aux catastrophes, aux malheurs et à toutes les guerres qui se déroulent aujourd’hui partout sur notre Terre. Car si nous sommes suffisamment nombreux à consacrer tous les jours quelques minutes à faire cette demande, tranquillement, sans sortir de chez nous… tout peut changer. Et pour les sceptiques, cela ne coûte rien d’essayer. Car si cela marche, comme les travaux d’Emoto nous l’ont démontré, toute notre planète, nous-mêmes et notre santé s’en trouveraient alors transformés.