• Les champignons sont-ils tous toxiques

Dans les champignons : du mercure, du plomb et du cadmium

Les champignons sont non seulement de délicieux aliments mais leurs propriétés thérapeutiques dépassent souvent de loin celles des médicaments. On les recommande notamment comme immunostimulants (shiitaké, maïtaké, pleurote...). Mais les champignons sont de véritables éponges à métaux lourds et concentrent les matières chimiques présentes dans les engrais et les pesticides. Rien d’étonnant à celà, c’est leur métier.


Au train où vont les choses, et si nous ne faisons rien, nous ne pourrons plus en absorber. La DGCCRF a publié les résultats des analyses effectuées sur des échantillons de champigons vendus dans le commerce. Ses conclusions sont loin d’être rassurantes.
Les inspecteurs de cette administration ont étudié 95 échantillons de champignons cultivés et sauvages prélevés dans toute la France. Ils ont retrouvé pêle-mêle :

  • quinze échantillons de champignons contenant une teneur en mercure supérieure aux maxima autorisés. Il s’agissait de champignons de Paris, de pleurotes, de cèpes, de mousserons et de pieds de mouton.
  • sept échantillons contenant des teneurs élevées en plomb. Dans le panier empoisonné de nos enquêteurs on trouvait des cépes, des trompettes de la mort et du champignon parfumé.
  • trois échantillons contenant des doses anormales de cadmium : des cèpes, encore (les cèpes semblent être de meilleurs « concentrateurs » que d’autres espèces), du champignon parfumé et même du shiitaké importé de Chine.

Seul point positif, aucun des échantillons étudiés ne présentait de contamination radioactive supérieure aux seuils autorisés. Les chanterelles grises sembleraient plus sensible, toutefois, à cette contamination.